La religion
facebook google+ twitter

La religion

de

chez Pocket

Collection(s) : Pocket, n° 13902. Best

10,00 En stock - Expédié sous 24h
Ajouter au panier Frais de livraison

Chronique Page des libraires, rédigée par Par Diane Maretheu, Librairie des Batignolles, Paris 17e

Ne ratez surtout pas ce roman, même si vous n’aimez pas les romans historiques, même si vous êtes allergique à la religion. Tout ça n’a aucune importance. Ce qui compte, c’est que malgré ses 900 pages, vous allez dévorer les aventures de Mattias Tannhauser. Un mercenaire, un trafiquant d’armes, ancien janissaire, amateur de toutes les bonnes chères. Dans l’Europe du xvi e siècle, il mène sa nouvelle vie d’honnête commerçant aux côtés de ses deux compagnons : le colosse fidèle, Bors, ainsi que Sabato, l’Italien raffiné, tous deux reflets des nombreuses facettes de Mattias. Tout va plutôt bien pour lui jusqu’à l’arrivée de deux femmes, Carla et Amparo, aussi belles que mystérieuses. Pour leurs beaux yeux et animé d’un certain goût pour l’aventure, il accepte de se rendre sur l’île de Malte avec elles, territoire alors secoué par les guerres de religions. Enfant de deux cultures, né dans une famille catholique mais élevé par des musulmans, Mattias incarne la dichotomie de ces peuples qui vivent sur le même modèle d’une religion monothéiste, mais se montrent incapable de se tolérer les uns les autres. C’est aussi l’enjeu de ce roman : montrer la folie des hommes, prêts à s’entre-tuer parce que leurs voisins n’aiment pas le même Dieu qu’eux.

Âmes sensibles s’abstenir, les scènes de bataille sont décrites avec un tel réalisme qu’elles soulèvent quelquefois le cœur ; les scènes de ripailles mettent en appétit, et les intrigues, les complots que nos héros auront à déjouer vous tiendront en haleine toute la nuit s’il le faut. La religion est un roman comme on en rêve, pourvu de personnages au caractère bien trempé, d’intrigues palpitantes et d’ennemis sans pitié qui vous feront retenir votre souffle plus d’une fois. Historiquement précis et documenté, ce récit, d’une force romanesque sans pareil, ne vous lâchera pas. Ce n’est pas une demi-portion de roman que nous offre Tim Willocks : l’amitié que donne Mattias est Usque ad finem , les combats sont à mort, l’amour aussi.

«La Religion», c'est le nom que se donne
l'ordre des Hospitaliers, mais c'est aussi la
bannière sous laquelle se rallie parfois la folie
des hommes. En 1565, claustrés sur leur petit
archipel au sud de la Sicile, les chevaliers de
Malte s'apprêtent à recevoir les furieux assauts
de l'armée ottomane. À un contre cinq, les
chrétiens tiennent le siège au prix de combats
effroyables. Un déchaînement de violence dans
lequel se trouve entraîné Mattias Tannhauser,
un ancien janissaire qui a connu les deux
camps. Pour les beaux yeux de la comtesse
Carla La Penautier, le trafiquant d'armes et
d'opium embarque pour l'enfer...
Mai 1565, Malte. Le conflit entre islam et chrétienté bat son plein. Soliman le Magnifique, sultan des Ottomans, a déclaré la guerre sainte à ses ennemis jurés, les chevaliers de l'ordre de Malte. Matthias Tanhauser, mercenaire et marchand d'armes, d'épices et d'opium, accepte d'aider une comtesse française, Carla La Penautier, dans une quête périlleuse. ©Electre 2017

Du même auteur : Tim Willocks