La valse des arbres et du ciel
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 275 pages
Poids : 150 g
Dimensions : 11cm X 18cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-253-07371-0
EAN : 9782253073710

La valse des arbres et du ciel

de

chez Le Livre de poche

Collection(s) : Le Livre de poche

Paru le | Broché 275 pages

Poche
7.40 Disponible - Expédié sous 48h ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Les libraires en parlent

Chronique Page des libraires, rédigée par Betty Duval-Hubert Librairie La Buissonnière (Yvetot)

Contredisant la thèse du suicide de Vincent Van Gogh, Jean-Michel Guenassia dresse un portrait plein de vie, d’amour et de lumière du peintre à Auvers-sur-Oise. Loin d’entreprendre un roman biographique, l’auteur explore et réinvente ces moments intenses de vie par l’intermédiaire de Marguerite Gachet, la narratrice du roman. Fille aînée du médecin autoritaire et cupide Paul Gachet, elle est la mieux placée pour comprendre cette inventivité soudaine, ce besoin inassouvi de créer, de peindre follement à l’écart des académismes ambiants. Ses yeux s’ouvrent sur une beauté inimaginable, sur des paysages pourtant déjà vus et côtoyés qui se révèlent sous un tout autre aspect grâce au génie du peintre. Et c’est précisément le génie artistique qui est honoré dans ce roman. Vincent Van Gogh n’y apparaît pas comme un homme chétif, malade et dépressif, mais bien au contraire en homme solide, ardent travailleur, plein de projets, déterminé. La reconnaissance de son talent n’est pas encore faite, mais elle est proche. Il le pressent.

Quatrième de couverture

La valse des arbres et du ciel

Auvers-sur-Oise, juin 1890. Le docteur Gachet ouvre sa maison à un artiste néerlandais sans le sou : Vincent van Gogh. Gachet est un amateur d'art : il collectionne tout ce que lui proposent ses « amis » peintres en échange de consultations. La rencontre de sa fille, Marguerite, et de Vincent va être fulgurante, passionnée, fatale.

Et si le docteur Gachet n'avait pas été l'ami fidèle des impressionnistes mais plutôt un opportuniste cupide ? Et si Marguerite avait été trop exaltée ? Et si Van Gogh ne s'était pas suicidé ?

Autant de questions passionnantes auxquelles Jean-Michel Guenassia apporte des réponses insoupçonnées avec la puissance romanesque et la vérité documentaire qu'on lui connaît depuis Le Club des incorrigibles optimistes.

Une version stupéfiante des derniers jours de Van Gogh.

Une fiction dramatique des plus entraînantes, dotée d'une chute digne de ce nom. Captivant.
Beaux-Arts magazine.

Un roman documenté qui se lit comme un thriller.
Les Échos.

Du même auteur : Jean-Michel Guenassia