La ville fond

feuilleter

facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 199 pages
Poids : 243 g
Dimensions : 14cm X 19cm
Date de parution :
ISBN : 979-10-93606-94-1
EAN : 9791093606941

La ville fond

de

chez Ogre

Paru le | Broché 199 pages

18.00 Disponible - Expédié sous 8 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Les libraires en parlent

Chronique Page des libraires, rédigée par Michel Loyez Librairie Livresse (Villeneuve-sur-Lot)

Vous sortez de chez vous, vous suivez Bram jusqu’à l’arrêt de bus qui doit vous mener en ville faire vos courses. Et là, la réalité semble basculer, se re-fondant sans cesse, vous entraînant sur des chemins inhabituels, tous plus effroyables et sans fin. Vous traversez l’incompréhensible, comme des réalités se superposant sans laisser l’image nette d’un monde en mouvement. Seule la ville qui fond laisse ses traces sur les routes et les villages interdits de séjour dans « ce trou-pieuvre infernal ». Un livre complètement déroutant où le rêve et la réalité s’imbriquent et modifient le sens de la vie, où le présent voyage dans le temps ; un voyage qui, n’arrivant jamais à destination, revient toujours au point de départ… qui n’est jamais le même ! Le lecteur traverse des horreurs comme banalisées mais, selon Bram, intolérables, puis des moments d’humour quasi hilarants et bascule, au fil du texte, dans une angoisse croissante. Bref, quelque chose qui tient tout dans l’écriture, comme un impossible et multiple chemin de vérité et de stabilité de la conscience du monde. Superbe !

Quatrième de couverture

La Ville fond

Bram lisait son journal quand il s'aperçut qu'il était en retard. Bram s'aperçut de son retard après avoir consulté sa montre et non en lisant son journal. Bram avait été à ce point distrait par la lecture de son journal qu'il en avait oublié de consulter sa montre et de vérifier l'heure si bien qu'il s'était mis bêtement en retard, bêtement et absolument en retard. Bram replia à la hâte son journal, débarrassa sa vaisselle dans l'évier et s'empressa d'enfiler sa veste. Puis il mit un temps infini à retrouver ses clés, qu'il retrouva finalement, par chance se dit-il, dans une des poches inutilisées de sa veste. Il se précipita à l'extérieur et referma la porte d'entrée derrière lui avant de se diriger d'un pas rapide vers son arrêt de bus.

Ce qui, pour Bram, devait n'être qu'une banale course allait bientôt devenir la quête la plus épique de toute son existence...

Imaginez-vous, un matin, prendre votre bus comme d'habitude pour aller en ville et que tout, absolument tout s'y oppose. Le réel se met à capoter petit à petit, comme si une étrange force semblait s'opposer à votre venue en ville.

Chaque jour, Bram et le chauffeur du bus vont se lancer dans une quête absurde et tragique : atteindre la ville. Cette aventure, en apparence dérisoire, devient progressivement le théâtre du combat acharné entre le héros et le monde qui l'entoure.

Empruntant autant aux codes des séries que des jeux vidéo, La Ville fond explore les variations infinies de l'imagination

Biographie

Quentin Peclerc est né en 1991 et vit à Rennes. Il est licencié en Lettres et tient depuis 2012 un journal en ligne, « Relevés ».
Il a publié dans plusieurs revues, avec Fabien Clouette, une série d'articles formant la biographie du réalisateur Jimmy Arrow (Décapage, Vacarme, The White Review...). Il est créateur et co-auteur des Boloss des Belles Lettres, et travaille comme scénariste pour la télévision.
Son premier roman, Saccage (éditions de l'Ogre, 2016) a reçu le Prix Littéraire des Grandes Écoles 2017. La Ville fond est son second roman.

Du même auteur : Quentin Leclerc