La violence et la paix. Vol. 2. La terreur et l'empire
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 411 pages
Poids : 245 g
Dimensions : 11cm X 18cm
Date de parution :
EAN : 9782020869904

La terreur et l'empire

de

chez Points

Collection(s) : Points

Serie : La violence et la paix

Paru le | Broché 411 pages

Public motivé

Poche
9.60 Disponible - Expédié sous 10 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Quatrième de couverture

L'époque qui s'est ouverte avec le 11 septembre pourrait combiner la brutalité et le primat de la puissance, qui caractérisaient la guerre froide, avec la fluidité, les incertitudes et les ambiguïtés de l'après-guerre froide. Des trois combinaisons historiques, celle de la division et de la dissuasion (guerre froide), celle de la guerre civile et de l'intervention internationale (les années 1990), celle de la terreur et de l'empire (l'après- 11 septembre), la dernière est sans doute la plus instable et, peut-être, la plus dangereuse.

Le premier volume de La Violence et la Paix retraçait le basculement du monde bipolaire dans l'ère de l'après-guerre froide. La Terreur et l'Empire prolonge cette réflexion et donne la mesure des mutations actuelles en proposant un double éclairage. Le premier revient sur la scène tragique des événements et sur les logiques de ses acteurs (sociétés, États, systèmes inter- ou supra-nationaux). Le second introduit le lecteur dans les débats intellectuels contemporains (de Fukuyama à Kagan) et dans un dialogue avec les grands philosophes (de Thucydide à Nietzsche en passant par Hobbes et Kant). Ce double éclairage permet de comprendre le glissement de la «dialectique du bourgeois et du barbare» vers une véritable «géopolitique des passions».

Biographie

Pierre Hassner

Directeur de recherche émérite au CERI (Centre d'études et de recherches internationales, Fondation nationale des sciences politiques). Il est l'auteur, entre autres publications, de La Violence et la Paix. De la bombe atomique au nettoyage ethnique (Seuil, 2000) et, en collaboration avec Justin Vaïsse, de Washington et le Monde. Dilemmes d'une superpuissance (Autrement, 2003). Il a dirigé avec Gilles Andréani, Justifier la guerre? (Presses de Sciences-Po, 2005).