La voie des arbres dans le bouddhisme : du lotus originel aux grands ficus Lire les informations techniques

La voie des arbres dans le bouddhisme : du lotus originel aux grands ficus

De Biba Vilayleck chez Claire Maisonneuve-Librairie d'Amérique et d'Orient

Cartonné 199 pages
Paru le 08/07/2021
32,00
Disponible - Expédié sous 8 jours ouvrés

Notre vision de la nature est centrée sur l'arbre ; il nous en impose, sans doute à cause de sa taille et de sa longévité. Cette domination est évidente dans l'Inde ancienne dont est issu le bouddhisme. Au centre des récits bouddhiques, l'arbre n'y est jamais purement décoratif ou simple support éphémère d'une symbolique ; il est le repère qui permettra au disciple de se situer dans l'hagiographie du Sage et de pouvoir, à son tour, suivre la voie de l'Éveil. Il est également un repère essentiel dans le foisonnement des représentations peintes et sculptées racontant l'histoire du bouddhisme.

Retrouver ces arbres qui appartiennent tous à la zone indo-malaise, comprendre leur fonction symbolique et même certains de leurs usages profanes, tel est le but de ce livre.

Po Win Daung est un ensemble de plus de 800 grottes creusées dans la pierre à une vingtaine de kilomètres de Monywa en Birmanie. Elles constituent, avec leurs parois peintes et leurs sculptures, l'une des plus riches collections d'art bouddhiste du Sud-Est asiatique, s'étendant du XIVe au XVIIIe siècles.

Biographie

Biba Vilayleck

Docteur en ethnolinguistique, Biba Vilayleck a vécu plus de dix ans au Laos et y séjourne depuis régulièrement. Après une carrière universitaire aux Antilles-Guyane où elle a enseigné et écrit plusieurs études sur le corps, les soins traditionnels et les plantes, elle est revenue dans la Péninsule indochinoise.
Là, elle s'est plus particulièrement intéressée à la fonction symbolique des plantes, grande oubliée des études de terrain et sujet de ses précédents livres : « Les fleurs de la dévotion, ethnobotanique culturelle au Laos » (2011) et « Une enfance au Laos, entre rizières et forêt » (2014).
Ces deux ouvrages ont été publiés par Pha Tad Ke Botanical Garden, Louang Prabang, Laos.