Langue, espace et (re)composition identitaire dans les oeuvres de Mehdi Charef, Tony Gatlif et Farid Boudjellal
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 236 pages
Poids : 385 g
Dimensions : 16cm X 24cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-343-05413-1
EAN : 9782343054131

Langue, espace et (re)composition identitaire dans les oeuvres de Mehdi Charef, Tony Gatlif et Farid Boudjellal

de

chez L'Harmattan

Collection(s) : Approches littéraires

Paru le | Broché 236 pages

Public motivé

25.00 Disponible - Expédié sous 7 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

préface Amadou Ouedraogo


Quatrième de couverture

Langue, espace et (re)composition identitaire dans les oeuvres de Mehdi Charef, Tony Gatlif et Farid Boudjellal

Le présent livre constitue une analyse critique de l'évolution des oeuvres littéraires et cinématographiques beures de trois artistes d'origine franco-maghrébine depuis les années 80 jusqu'au début du XXIe siècle. L'analyse est faite par référence au contexte socio-culturel et économique français de la période mentionnée ainsi qu'aux conditions de développement de ces productions artistiques. L'étude de Ramona Mielusel s'intéresse à la problématique de la (re)construction identitaire dans les ouvrages de Mehdi Charef (écrivain/réalisateur), Tony Gatlif (réalisateur) et Farid Boudjellal (auteur de bande dessinée). À travers son analyse, elle examine des textes et des films comme Le thé au Harem d'Archi Ahmed/d'Archimède (1983 et 1986 pour le film), Petit Polio (1999), Je suis né d'une cigogne (1999) et Exils (2004).

Le livre montre l'impact que ces artistes « mineurs » et leurs genres artistiques ont eu sur les productions culturelles canoniques françaises et francophones à travers les années. Les auteurs à l'analyse mettent en discussion la notion même de francité dans un cadre européen et francophone pour la transposer au-delà des frontières territoriales tout en promouvant ainsi le concept d'hybridité culturelle. L'ouvrage démontre que le déplacement constant des groupes ethniques en France ainsi que le changement constant de contextes politique, social et culturel ont transformé la dynamique entre le centre et la périphérie à jamais. Par conséquent, cette étude met en évidence l'idée que l'identité française telle qu'on l'a connue au long des siècles a subi des transformations radicales qui l'ont rendue diverse et en permanente (re)construction.

Biographie

Après des études de langue et de littérature roumaine et française en Roumanie, Ramona Mielusel a poursuivi sa Maîtrise et son Doctorat en Études francophones, premièrement à McMaster University et ensuite à University of Toronto, au Canada. Depuis 2014, après quelques années d'activité au Canada, elle enseigne la littérature et le cinéma maghrébins ainsi que les productions artistiques en France contemporaine au Département de Langues Modernes à University of Louisiana at Lafayette, aux États-Unis. Elle s'intéresse au processus d'immigration analysé du point de vue des théories sur l'altérité et des études postcoloniales et transnationales. Elle porte également un grand intérêt au phénomène de nomadisme ainsi qu'aux théories des frontières par rapport aux personnages marginaux en littérature et au cinéma. Elle est l'auteure de plusieurs articles et a participé à la publication de plusieurs ouvrages sur la littérature et le cinéma francophones contemporains. Elle a aussi co-édité plusieurs numéros de revues (Les Cahiers du GRELCEF et Études Francophones).