Le coeur populaire : poèmes, doléances, ballades, plaintes, complaintes, récits, chants de misère et d'amour en langue populaire (1900-1913) Lire les informations techniques

Le coeur populaire : poèmes, doléances, ballades, plaintes, complaintes, récits, chants de misère et d'amour en langue populaire (1900-1913)

De Jehan Rictus chez Ed. du Petit pavé

Collection : Arkhaia
Broché 167 pages
Paru le 11/03/2021
16,00
Disponible - Expédié sous 7 jours ouvrés

Jehan Rictus, de son vrai nom Gabriel Randon est né à Boulogne sur mer en 1867. Il a une enfance difficile, quitte l'école à 13 ans, monte à Paris adolescent avec sa mère où il devient vagabond exerçant divers petits métiers. Il découvre le Montmartre des artistes, des anar- chistes et commence à composer des poèmes dans un français populaire.

À partir de 1895 il se produit dans des cabarets parisiens ainsi que lors de fêtes syndicales et politiques avec un succès croissant. Il participe, en 1897 à la création du journal anarchiste « L'assiette au beurre ».

Si les éditions du Petit Pavé ont décidé de rééditer ce recueil de Jehan Rictus, c'est à la fois pour permettre à celui que « les braves gens » appellent « le pauvre » de faire entendre sa voix à travers les poèmes de Rictus, mais également dans l'espoir de faire renaître, un jour, l'écriture d'une « poésie populaire ».

Nous, on est les pauv's tits fan-fans,
les p'tits flaupés, les p'tits foutus
à qui qu'on flanqu'sur le tutu :

les ceuss'qu'on cuit, les ceuss'qu'on bat
les p'tits bibis, les p'tits bonshommes,
qu'à pas d'bécots ni d'suc's de pomme,
mais qu'à l'jus d'triqu pour sirop d'gomme
et qui pass'nt de beigne à tabac.

les p'tits salauds, les p'tits vermines,
les p'tits sans-coeur, les p'tit's sans Dieu,
les chie-d'-partout, les pisse-au-pieu
qu'il faut ben que l'on esstermine.

(Farandole des pauvres « le Coeur Populaire »)