Le cul de Judas
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 86 pages
Poids : 72 g
Dimensions : 11cm X 18cm
Date de parution :
EAN : 9782267018479

Le cul de Judas

de

chez Bourgois

Collection(s) : Titres

Paru le | Broché 86 pages

Poche
5.05 Disponible - Expédié sous 6 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

adaptation théâtrale de François Duval | traduit du portugais par Pierre Léglise-Costa


Quatrième de couverture

Le « cul de Judas », c'est le bourbier angolais dans lequel s'enferra l'armée coloniale portugaise au début des années 1970. Cette guerre est ici au centre du récit, un torrentiel monologue intérieur du narrateur, ancien médecin aux armées revenu détruit d'Angola, qui raconte son enfer à une inconnue, tout au long d'une nuit de beuverie. Face à la misère des peuples, au désarroi des esprits, à la bêtise de la hiérarchie, à la souffrance des corps, l'officier se réfugie dans l'évocation d'une épouse à la fois chérie et trahie, dont on ne saura rien sinon qu'elle personnifie peut-être Lisbonne.

« Ce que je voudrais, ce n'est pas qu'on me lise, mais qu'on vive le livre. Mon but, c'est de faire en sorte que les mots signifient ces émotions. » Le théâtre apparaît comme un catalyseur évident de la beauté et de la densité de la prose de Lobo Antunes, ce à quoi s'est attelé François Duval avec sa Compagnie Fortune Carrée dans cette adaptation.

Biographie

Né en 1942 à Lisbonne et issu de la grande bourgeoisie portugaise, António Lobo Antunes a fait des études de médecine et s'est spécialisé en psychiatrie, métier qu'il a exercé à l'hôpital Miguel Bombarda dans les années 1970-1980. Au début des années 1970, il a été envoyé en Angola où il a participé à la guerre coloniale, comme tous les jeunes hommes de sa génération. Auteur à ce jour de plus de vingt ouvrages traduits dans les principales langues et publiés pour la plupart chez Christian Bourgeois éditeur, il est aujourd'hui l'une des grandes figures de la littérature contemporaine.
De nombreux travaux ont été consacrés à son oeuvre, et il a reçu de multiples prix littéraires, dont le prix Union Latine en 2003 et le prix Jérusalem en 2005.

Du même auteur : Antonio Lobo Antunes