Le débat européen sur la guerre de religion (1679-1714) : mémoire confessionnelle et politique internationale à l'époque de Louis XIV
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 624 pages
Poids : 1401 g
Dimensions : 16cm X 24cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-7453-5459-4
EAN : 9782745354594

Le débat européen sur la guerre de religion (1679-1714)

mémoire confessionnelle et politique internationale à l'époque de Louis XIV

de

chez H. Champion

Collection(s) : Vie des huguenots

Paru le | Broché 624 pages

Public motivé

75.00 Disponible - Expédié sous 14 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Quatrième de couverture

Le but de cette étude est de répondre à la question de savoir comment s'est établie une conception, comment est née une représentation historique, comment enfin a été délimitée l'époque de la « guerre de religion ». Le terme de « guerre de religion » apparaît déjà sporadiquement à la fin du XVIe siècle. Il se trouve plus fréquemment dans les imprimés de l'époque de la guerre de Trente Ans. Cependant, une discussion élargie de ce phénomène ne s'établit qu'au seuil du XVIIIe siècle. Aussi bien la guerre de Neuf Ans que la guerre de Succession d'Espagne sont perçues comme des guerres de religion. La propagande de Louis XIV et des Alliés, ses ennemis, y a contribué largement en cherchant à rendre légitimes leurs politiques respectives. Ainsi la France et les guerres du Très Chrétien ont joué un rôle déterminant dans la discussion sur la guerre de religion - qui paraît impensable sans la personne et sans la politique du roi. La guerre de religion ne devient qu'à cette époque-là un mot-clé politique. L'idée de guerre de religion ne gagne son statut historiographique que dans le débat politique du siècle de Louis XIV.

Biographie

Christian Mühling est docteur en histoire moderne et contemporaine de la Sorbonne et de l'Université de Marburg. Sa thèse, Die europaïsche Debatte über den Religionskrieg (1679-1714). Konfessionelle Memoria und internationale Politik im Zeitalter Ludwigs XIV., a été distinguée par le Prix de la Meilleure thèse franco-allemande, du Prix Caspar Olevian et du Prix J.F. Gerhard Goeters. Il a publié de nombreux articles sur l'histoire des relations internationales, sur l'histoire des religions, sur l'histoire de la presse et sur l'histoire de l'historiographie.