Le devoir de résister : apologie de la désobéissance incivile Lire les informations techniques

Le devoir de résister : apologie de la désobéissance incivile

De Candice Delmas chez Hermann

Broché 364 pages
Paru le 26/10/2022
23,00
Disponible - Expédié sous 48h ouvrés

Le devoir de résister

Apologie de la désobéissance incivile

Quelles sont nos responsabilités face à l'injustice ? Les philosophes considèrent généralement que les citoyens d'un Etat globalement juste doivent obéir à la loi, même lorsqu'elle est injuste, quitte à employer exceptionnellement la désobéissance civile pour protester. Les militants quant à eux, qu'ils luttent pour les droits civiques, contre les violences faites aux femmes ou pour le climat, jugent souvent que l'obligation première est de résister à l'injustice.

En revisitant le concept d'obligation politique, Candice Delmas montre que le devoir de résister a les mêmes fondements que le devoir d'obéir à la loi. Des formes de désobéissance incivile, de l'aide clandestine aux migrants aux fuites de documents non autorisés en passant par l'écosabotage ou les cyberattaques, peuvent parfois être justifiées, voire moralement requises, même dans des sociétés démocratiques. C'est par ces moyens illicites et incivils que les Freedom Riders ont dénoncé la ségrégation aux États-Unis, que #BlackLivesMatter a révélé les violences policières ou #MeToo l'ampleur des phénomènes de harcèlement et des féminicides. L'incivilité interpelle, accuse, rend l'indifférence impossible et force à prendre parti.

Qu'est-il légitime de faire pour défendre une cause juste dans un État de droit où elle est ignorée ?

Biographie

Candice Delmas est professeure de philosophie et de science politique à l'université Northeastern de Boston.

Le devoir de résister de Candice Delmas chez Hermann