Le droit à la paresse : réfutation du droit au travail de 1848
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 182 pages
Poids : 195 g
Dimensions : 13cm X 19cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-7071-5949-6
EAN : 9782707159496

Le droit à la paresse

réfutation du droit au travail de 1848

de

chez La Découverte

Collection(s) : La Découverte poche

Paru le | Broché 182 pages

Tout public

Poche
7.90 Disponible - Expédié sous 9 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

préface Gilles Candar | édition Maurice Dommanget


Quatrième de couverture

«Une étrange folie possède les classes ouvrières des nations ou règne la civilisation capitaliste. Cette folie traîne à sa suite des misères individuelles et sociales qui, depuis deux siècles, torturent la triste humanité. Cette folie est l'amour du travail, la passion moribonde du travail, poussée jusqu'à l'épuisement des forces vitales de l'individu et de sa progéniture.»

Ainsi commence le fameux pamphlet de Paul Lafargue (1842-1911), Le Droit à la paresse, initialement publié en 1880. Intellectuel socialiste et militant infatigable de la cause du peuple, il signait là un texte pionnier, premier essai en faveur d'un retournement de civilisation, produit heureux d'une volonté de provocation et d'une intuition géniale, d'un authentique sentiment révolutionnaire et anticipateur.

La présente édition reprend celle publiée en 1969 par François Maspero, avec la longue et belle «présentation» de Maurice Dommanget, toujours pertinente aujourd'hui et qui apporte un éclairage indispensable sur la vie et l'oeuvre de Lafargue. Elle est utilement complétée par une préface de l'historien Gilles Candar.

Biographie

Maurice Dommanget (1888-1976), fut l'un des pionniers de l'histoire du mouvement ouvrier. Instituteur, militant socialiste, communiste, syndicaliste-révolutionnaire, il a publié de nombreux ouvrages, consacrés notamment au curé Meslier, à Saint-Just, Babeuf, Jacques Roux, Sylvain Maréchal et les «enragés» de 1793, mais aussi aux socialistes du XIXe siècle.

Gilles Candar, professeur d'histoire au lycée Montesquieu (Le Mans) et président de la Société d'études jaurésiennes, est l'auteur de nombreux ouvrages, dont (en codirection avec Jean-Jacques Becker) l'Histoire des gauches en France (La Découverte, 2004 et 2005).

Du même auteur : Paul Lafargue