Le droit au froid
facebook google+ twitter

Le droit au froid

le combat d'une femme pour protéger sa culture, l'Artique et la planète

de

chez ÉCOSOCIÉTÉ

Collection(s) : Parcours , n° 10

Paru le | Broché 360 pages

Tout public

Grand format Livre broché
25.00 En stock - Expédié sous 24h
Ajouter au panier Frais de livraison

préface, Lisa Koperqualuk | traduction, Gérald Baril


Il [existe] une autre façon de plaider pour la protection de notre planète: exiger de la communauté internationale la reconnaissance du bien-être environnemental comme un droit humain fondamental. Sans la jouissance d'un climat stable et sécuritaire, les peuples ne peuvent exercer leurs droits économiques, sociaux et culturels. Pour les Inuit, comme pour nous tous, c'est ce que j'appelle «le droit au froid». Cette formule singulière du «droit au froid» concentre bien tout l'esprit de la lutte que Sheila Watt-Cloutier a menée durant plus d'une vingtaine d'années sur la scène internationale pour faire des changements climatiques un enjeu de droits humains. C'est d'ailleurs sous sa présidence au Conseil circumpolaire inuit qu'une pétition en ce sens a été déposée en 2005 auprès de la Commission interaméricaine des droits de l'homme, la première action juridique internationale du genre. Comme la culture et l'autonomie économique des Inuit sont tributaires du froid et de la glace, le réchauffement planétaire d'origine anthropique constitue une négation de leurs droits sociaux, culturels et sanitaires. «L'impact des changements climatiques sur l'Arctique est un signe précurseur de ce qui attend le reste du monde», dira-t-elle. De son enfance à Kuujjuaq, dans le nord du Québec - à une époque où la culture inuit traditionnelle du transport en traîneau à chiens et de la chasse sur glace était encore dominante -, à son engagement pour l'environnement dans les instances internationales, Le droit au froid est le récit d'une femme inspirante, devenue un modèle de leadership pour le XXIe siècle.
Pour la militante internationale inuite Sheila Watt-Cloutier, les changements climatiques sont un enjeux de droits humains qui menacent sa culture, et ultimement toutes les cultures de la planète. Car la culture et l'autonomie économique des Inuit sont tributaires du froid et de la glace. Les perturbations météorologiques causent la dégradation d'un mode de vie et signifient la négation de leurs droits sociaux, culturels et sanitaires. D'où ce «droit au froid», qui est au coeur de ce vibrant plaidoyer. Récit d'une grande humanité, Le droit au froid> raconte le point de vue unique d'une femme qui, depuis ses débuts dans une communauté arctique, est devenue l'une des plus influentes défenseures des droits humains, culturels et environnementaux reconnues dans le monde.
Format : Broché
Nb de pages : 360 pages
Poids : 400 g
Date de parution :
EAN : 9782897194789