Le financement de la vie politique : réglementations, pratiques et effets politiques

feuilleter

facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 228 pages
Poids : 406 g
Dimensions : 16cm X 24cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-200-28219-6
EAN : 9782200282196

Le financement de la vie politique

réglementations, pratiques et effets politiques

de ,

chez Armand Colin

Collection(s) : Collection U

Paru le | Broché 228 pages

Licence

25.00 Disponible - Expédié sous 5 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Quatrième de couverture

L'argent est une ressource politique désormais très encadrée par la réglementation et les politiques publiques. Cet ouvrage offre une analyse socio-économique et comparative des dispositifs créés en réponse aux différentes tensions induites par cette question sensible du financement de la vie politique.

Il souligne le caractère de plus en plus systémique de ces politiques éthiques qui concernent aussi bien les comptes des candidats et des partis, que la transparence du patrimoine des élites publiques, l'encadrement des conflits d'intérêts, les relations entre groupes de pression et institutions politiques. Il montre combien ces règles sont produites par et pour des hommes et des institutions qui se gardent de trop s'exposer à la menace de sanctions au moment de légiférer.

Ces dispositifs ont permis la production de données financières qui interrogent sur le fonctionnement et les transformations de la vie politique, sans omettre de questionner la fiabilité, voire les limites des informations comptables transmises par les candidats, les partis politiques et bien d'autres institutions publiques.

Biographie

Abel François est maître de conférences à l'Université de Strasbourg et professeur à l'École de Management de Strasbourg (LaRGE). Ses travaux portent sur les interactions entre l'économie et la politique dans les domaines du financement politique, des finances publiques et de la mobilisation électorale.

Éric Phélippeau est professeur de science politique à l'Université Paris Ouest - Nanterre la Défense où il dirige, depuis 2007, le M2 Gestion des collectivités territoriales. Il est également membre de l'ISP (Institut des sciences sociales du politique, UMR 7220 du CNRS). Ses recherches portent sur le financement de la vie politique, les politiques de probité publique, la professionnalisation politique et l'évaluation des politiques publiques.