Le goût des orties
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 277 pages
Poids : 285 g
Dimensions : 12cm X 19cm
Date de parution :
EAN : 9782070705870

Le goût des orties

de

chez Gallimard

Collection(s) : L'imaginaire

Paru le | Broché 277 pages

Poche
7.90 Disponible - Expédié sous 4 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

traduit du japonais par Kazuo Anzai et Sylvie Regnault-Gatier


Quatrième de couverture

Le personnage central de ce roman écrit en 1928 est un Japonais occidentalisé, déraciné, ayant rompu avec la tradition culturelle et religieuse de son pays.

Kaname est foncièrement agnostique, préoccupé seulement de quelques problèmes d'éthique. A sa femme Misako, qui a pris un amant, il préfère Louise la belle Eurasienne. Le beau-père de Kaname, vieillard esthète, amateur de bunraku, théâtre de marionnettes dont la tradition s'est à peu près perdue, comprend que l'échec de ses enfants est dû à l'effondrement de la vie traditionnelle japonaise, sous l'influence de l'Occident. Au Japon, l'Europe et les Etats-Unis n'ont donné que des Louise, le jazz, les chasses d'eau, l'éclairage brutal auquel le vieillard oppose la pénombre pensive dans laquelle baigne la vraie tradition nippone.

Kaname, initié par son beau-père, retrouve la tradition avec l'aide d'O-hisa, l'éternel féminin descendu de quelque estampe, et à travers le théâtre de marionnettes d'Osaka, la Chicago nippone, mais qui a gardé quelques aspects de son folklore ancestral.

A la fin du roman, nous devinons que Kaname, tiraillé entre le passé et l'avenir, opte pour le passé.

Du même auteur : Jun'ichiro Tanizaki