Le grand pillage : comment nous épuisons les ressources de la planète
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 427 pages
Poids : 498 g
Dimensions : 14cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-36383-165-1
EAN : 9782363831651

Le grand pillage

comment nous épuisons les ressources de la planète

de

chez Les petits matins

Collection(s) : Essai

Paru le | Broché 427 pages

Tout public

19.00 Disponible - Expédié sous 6 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

un rapport adressé au Club de Rome | avant-propos de Jorgen Randers | traduit de l'anglais (Royaume-Uni) par André Verkaeren | postface de Karl Wagner


Quatrième de couverture

Quarante ans après Les Limites à la croissance, ce nouveau rapport choc du Club de Rome tente cette fois-ci de nous alerter sur notre consommation de ressources minérales.

Que ce soit l'or, le charbon ou le pétrole, les minéraux ont toujours joué un rôle central dans l'histoire de l'humanité, faisant et défaisant des civilisations entières. Aujourd'hui, les enjeux à venir concernent aussi bien l'uranium que les terres rares ou le lithium. Des ressources qui se tarissent - ou dont les coûts d'exploitation explosent - à mesure que notre dépendance envers elles s'accroît.

Moins médiatisée que le changement climatique, la question des minerais et des métaux constitue probablement l'un des défis majeurs du XXIe siècle. Leur raréfaction remet profondément en cause les perspectives d'une croissance verte fondée sur les nouvelles technologies. Celles-ci ne pourront en effet nous épargner un changement radical de nos modes de production et de consommation.

Biographie

Ugo Bardi est chercheur et professeur de chimie, contributeur à The Oil Drum, membre du comité scientifique de l'Association pour l'étude des pics de pétrole et de gaz naturel (ASPO) et auteur de plusieurs ouvrages, notamment sur l'énergie et les ressources minières, comme The Limits to Growth Revisited.

Le Club de Rome est un groupe de réflexion réunissant des scientifiques et des économistes de cinquante-trois pays. Il est à l'origine des notions de développement durable et d'empreinte écologique, et d'un rapport choc publié en 1972, Les Limites à la croissance.