Notre site sera en maintenance ce jour entre 09h30 et 10h00
Le Mahdî et ses conseillers : une sagesse pour la fin des temps
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 133 pages
Poids : 400 g
Dimensions : 14cm X 21cm
Date de parution :
EAN : 9782916337005

Le Mahdî et ses conseillers

une sagesse pour la fin des temps

de

chez Mille et une lumières

Paru le | Broché 133 pages

Public motivé

12.00 Indisponible

traduit de l'arabe par et annoté par Tayeb Chouiref


Quatrième de couverture

Le Mahd(...) et ses Conseillers

Le Mahd(...) attendu à la fin des temps a toujours fait l'objet d'une attention particulière en Islam : A travers les siècles, il a nourri la piété populaire autant que la réflexion des théologiens. Mais ce sont, sans conteste, les mystiques et les maîtres spirituels qui nous offrent les exposés les plus précieux.

Le rôle spirituel du Mahd(...), décrits dans de nombreux hadiths, ne pouvait manquer d'inspirer celui qui fut nommé al-Chaykh al-akbar, le maître spirituel par excellence. En effet, Ibn‘Arab(...) (1165-1240) consacre un chapitre entier de ses Fut(...)h(...)t al-Makkiyya au rôle qu'assumeront, aux côtés de Jésus, le Mahd(...) et ses Conseillers à la fin des temps.

Comme toujours dans l'oeuvre d'Ibn ‘Arab(...), les interprétations les plus profondes ont leur ultime justification dans le Coran et le Hadith. En retour, l'exégèse du grand mystique restitue aux deux sources fondamentales de l'Islam leur ampleur et leur profondeur. L'inspiration d'Ibn‘Arab(...) n'est donc pas séparable de la Parole révélée et de l'attitude de faqr - de pauvreté spirituelle - qu'il observe en toutes circonstances :

« Sache que je n'ai pas de certitude sur la durée de l'imamat du Mahd(...) en ce monde car je n'ai rien demandé à Dieu à ce sujet ni touchant un quelconque événement concernant les mondes créés (al-akw(...)n) : [Tout ce que je sais dans ce domaine] m'a été enseigné spontanément par Dieu et non suite à une demande. En effet, je redoute de perdre une part de la connaissance Le concernant (ma‘rifat(...) bih(...)) pendant le temps où je Lui demanderais la connaissance d'un monde ou d'un événement. C'est pourquoi je m'en suis remis à Dieu qui maîtrise tout par Sa Volonté. »

Du même auteur : Muhammad Ibn Ali Muhyi al-Din Ibn al-Arabi