Le monde va beaucoup mieux que vous ne le croyez !

feuilleter

facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 210 pages
Poids : 280 g
Dimensions : 14cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-35204-596-0
EAN : 9782352045960

Le monde va beaucoup mieux que vous ne le croyez !

de

chez Les Arènes

Paru le | Broché 210 pages

Tout public

17.00 Disponible - Expédié sous 7 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Quatrième de couverture

Depuis des années, les cris d'alarme se multiplient sur les dangers qui nous menacent. Pourtant, jamais le monde n'a été aussi peu violent. Et la liberté, la tolérance, l'éducation et la santé ont progressé sur la planète dans des proportions insoupçonnées.

À rebours des idées reçues, Jacques Lecomte nous donne à voir une humanité en progrès. Plusieurs centaines de chiffres, de statistiques et de rapports internationaux incontestables dessinent un bilan sans appel : majorité de démocraties dans le monde, mortalités maternelle et infantile divisées par deux depuis 1990, éradication planétaire de la variole, reconstitution de la couche d'ozone, redécouverte de plus de 350 espèces d'animaux considérées comme disparues, nombre de pays ayant aboli la peine de mort multiplié par 13 depuis 1950, chute de 65 % du nombre d'homicides en vingt ans, etc.

Ce livre propose un message d'espoir. Les discours catastrophistes sont contreproductifs. Ils mènent à l'immobilisme, voire à la soumission à une politique autoritaire.

Si nous voulons un monde meilleur, nous devons être conscients des progrès accomplis, et inspirer plus qu'accuser. Tel est l'optiréalisme auquel ce livre nous invite.

Biographie

Auteur de plusieurs essais remarqués, dont La Bonté humaine. Altruisme, empathie, générosité (Odile Jacob, Grand Prix Moron de l'Académie française) et Les Entreprises humanistes (Les Arènes), Jacques Lecomte est président d'honneur de l'Association française de psychologie positive. Il a enseigné les sciences de l'éducation à l'université Paris-Ouest-Nanterre-La Défense et à la faculté des sciences sociales de l'Institut catholique de Paris.