Le mythe du grand silence
facebook twitter

Le mythe du grand silence

Auschwitz, les Français, la mémoire

de

chez Gallimard

Collection(s) : Folio, n° 247. Histoire

Paru le | Broché 695 pages

Public motivé

Poche Livre broché
12.30 Disponible - Expédié sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

François Azouvi

Le mythe du grand silence

Auschwitz, les Français, la mémoire

Deux mythes ont longtemps structuré la vision que les historiens de l'ère contemporaine ont nourrie de la France : que les Français auraient prétendu avoir résisté dans leur immense majorité, alors que la Résistance n'a eu de cesse, De Gaulle le premier, de rappeler qu'elle fut une minorité ; que les Français n'auraient découvert le génocide des Juifs par les nazis qu'à partir des années 1980. Le premier mythe, Pierre Laborie l'a démonté dans Le chagrin et le venin. Occupation. Résistance. Idées reçues (Folio Histoire n° 232). Quant au deuxième, François Azouvi démontre magistralement que dès le lendemain de la guerre, une véritable pensée du génocide s'est élaborée où les catholiques et les protestants prirent une part immense, que nul n'avait mesurée jusqu'ici. Les intellectuels de tout bord ont été pris à la gorge par la spécificité de ce phénomène. La culpabilité, contrairement à une idée reçue, a été assumée, proférée, au point d'animer la progressive réception de l'événement partout le corps social. Lorsque, en 1967, la guerre des Six-Jours éclate, elle rencontre une opinion publique déjà très bien instruite et sensibilisée au drame des Juifs par vingt années de romans, de films, de récits, de témoignages. Si les Français ont occulté Vichy, ils n'ont jamais occulté l'extermination des Juifs. Pour le prouver, François Azouvi livre ici la première étude systématique de tout ce qui a été écrit, publié ou produit en France sur le génocide depuis 1945.
Ces travaux contredisent l'idée selon laquelle l'extermination des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale aurait été oubliée, voire refoulée en France au lendemain de la guerre et que l'opinion française en a été ignorante jusqu'aux années 1970. En effet, les élites intellectuelles se sont exprimées publiquement sur le sujet, dès les années 1945-1950. Prix Sophie Barluet 2012. ©Electre 2020
Format : Broché
Nb de pages : 695 pages
Poids : 346 g
Dimensions : 11cm X 18cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-07-046512-5
EAN : 9782070465125

Du même auteur : François Azouvi