Le périple structural : figures et paradigme

feuilleter

facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 244 pages
Poids : 280 g
Dimensions : 14cm X 21cm
Date de parution :
EAN : 9782020427920

Le périple structural

figures et paradigme

de

chez Seuil

Collection(s) : La couleur des idées

Paru le | Broché 244 pages

Public motivé

21.30 Indisponible

Quatrième de couverture

Le projet de cet essai est fort simple : reprendre les principales figures de ce qu'on a appelé le «structuralisme» - Saussure, Benveniste, Barthes, Lacan, Jakobson, Althusser, Dumézil - et proposer une présentation synthétique du paradigme où leurs travaux s'inscrivent.

Car il y a un paradigme. Il a une grande originalité qui n'a pas toujours été comprise, et dont on commence seulement à mesurer, rétrospectivement, l'importance. L'idée centrale : intégrer au domaine de la science galiléenne, originellement liée à la seule nature, des objets censés relever de la culture, sans pourtant qu'ils soient du même coup «naturalisés».

De là le statut reconnu à la linguistique : dans sa version structurale, elle fut, à l'orée du XXe siècle, la première discipline à illustrer le paradigme et cela sur un objet qui, depuis toujours, distinguait l'homme au sein de la nature. Ainsi était remise en cause non seulement l'antique opposition phusis/thesis, mais aussi toutes ses variantes modernes (nature-convention, nature-histoire, nature-culture, etc.).

Pour qu'une telle décision fût légitime, il fallait oser innover. La nouveauté, de proche en proche, affecta la notion de science galiléenne elle-même, puis la théorie de la connaissance empirique, pour toucher enfin, quoique avec retenue, à l'ontologie. En vérité, il n'est pas un point des pensées possibles qui n'ait été traversé. Avec élégance et prestesse, et sans cesser de produire des connaissances inédites.

Biographie

Jean-Claude Milner est spécialiste de linguistique. Il a été professeur à l'université Paris-VII et Président du Collège international de philosophie.

Du même auteur : Jean-Claude Milner