Le pouvoir de la destruction créatrice : innovation, croissance et avenir du capitalisme
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 435 pages
Poids : 685 g
Dimensions : 16cm X 24cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-7381-4946-6
EAN : 9782738149466

Le pouvoir de la destruction créatrice

innovation, croissance et avenir du capitalisme

de , ,

chez O. Jacob

Collection(s) : Economie

Paru le | Broché 435 pages

Public motivé

24.90 Disponible - Expédié sous 48h ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Quatrième de couverture

Le pouvoir de la Destruction créatrice

La destruction créatrice est le processus par lequel de nouvelles innovations viennent constamment rendre les technologies et activités existantes obsolètes. C'est le processus par lequel les emplois nouvellement créés viennent sans cesse remplacer les emplois existants.

Ce livre invite le lecteur à repenser l'histoire et les énigmes de la croissance à travers le prisme de la destruction créatrice et à remettre en cause nombre d'idées reçues.

Pourquoi les révolutions technologiques et l'automatisation créent plus d'emplois qu'elles n'en détruisent. Pourquoi concurrence et politique industrielle ne sont pas antinomiques. Pourquoi l'impôt n'est pas le seul moyen de rendre la croissance plus juste. Pourquoi la croissance n'est pas correctement mesurée. Pourquoi la stagnation séculaire n'est pas une fatalité. Pourquoi l'industrialisation n'est pas une étape indispensable dans le processus de développement. Pourquoi la taxe carbone n'est pas l'unique levier d'une croissance plus verte. Pourquoi, avec des politiques publiques appropriées, la destruction créatrice ne nuit pas à la santé et au bonheur. Pourquoi l'innovation a besoin du marché, de l'État, mais également d'une intervention active de la société civile.

Le Pouvoir de la destruction créatrice est à la fois une exploration des ressorts de la prospérité économique et un guide pour penser l'avenir du capitalisme.

Biographie

Philippe Aghion est professeur au Collège de France, où il dirige la chaire Institutions, Innovation et Croissance, ainsi qu'à la London School of Economies et à l'Insead.

Céline Antonin est économiste à l'Observatoire français des conjonctures économiques, maître de conférences à Sciences Po Paris et chercheuse associée au Collège de France.

Simon Bunel est administrateur de l'Insee, économiste à la Banque de France et chercheur associé au Collège de France.

Du même auteur : Philippe Aghion