Le retour en grâce du travail : du déni à la redécouverte d'une valeur
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 126 pages
Poids : 170 g
Dimensions : 15cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-87299-273-7
EAN : 9782872992737

Le retour en grâce du travail

du déni à la redécouverte d'une valeur

de

chez Lessius

Paru le | Broché 126 pages

Public motivé


Quatrième de couverture

On parle beaucoup de la souffrance au travail. Le problème est réel et d'ampleur. Cette face sombre de l'activité ne doit cependant pas masquer le mouvement ascendant de redécouverte du travail comme agent de construction de la personne et donc comme valeur. Par lui, chacun peut espérer s'accomplir et se voir reconnu par la société. Une évolution considérablement amplifiée par la puissante autonomisation du travail liée à la Troisième révolution industrielle.

Ce phénomène mérite attention en tant que tel mais aussi sous l'horizon du discours chrétien qui, s'il s'est beaucoup préoccupé du statut des travailleurs, a eu du mal à penser celui du travail. Oscillant entre l'austère doctrine du travail peine rédemptrice et une représentation plus positive du travail vecteur de moralisation, le christianisme est passé assez largement à côté du travail comme épanouissement personnel et collectif.

D'où la question aujourd'hui urgente : quelle pourrait être la contribution originale de l'Église à ce « retour en grâce du travail » ?

Biographie

Jacques Le Goff, ancien inspecteur du travail, est professeur émérite de droit public de l'Université de Brest. Il est l'auteur d'ouvrages de référence aux Pur : Du silence à la parole : Une histoire du droit du travail des années 1830 à nos jours (2006), Droit du travail et société (2001 et 2003). Il donne par ailleurs des chroniques éditoriales à Ouest-France et préside l'Association des amis d'Emmanuel Mounier.