Le secret de Joe Gould

feuilleter

facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 152 pages
Poids : 213 g
Dimensions : 14cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-36468-431-7
EAN : 9782364684317

Le secret de Joe Gould

de

chez Ed. du sous-sol

Collection(s) : Feuilleton non-fiction

Paru le | Broché 152 pages

Tout public

18.00 Disponible - Expédié sous 48h ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Lazare Bitoun


Quatrième de couverture

Joe Gould n'est pas un simple vagabond, mais un vagabond qui possède une certaine dose de génie, « un drôle de petit bonhomme un peu malingre qui hante depuis un quart de siècle les bars, les cafétérias, les restaurants et les bouis-bouis de Greenwich Village ».

Il aurait étudié à Harvard, parlerait le langage des mouettes. Mais surtout, Joe Gould serait l'auteur d'Une histoire orale de notre temps, collecte des bruits de la rue au hasard de ses déambulations, le plus long manuscrit jamais écrit, onze fois plus long que la Bible, neuf millions de mots éparpillés, tous écrits de sa main. Cet amas de feuilles et de cahiers d'écolier est son secret et sa fierté. Selon l'idée du poète Yeats que Joe Gould a faite sienne : « L'histoire d'un pays ne s'écrit pas dans les parlements et sur les champs de bataille, mais à partir de ce que les gens se disent les jours ordinaires. »

Un Jour, l'écrivain-reporter Joseph Mitchell décide de consacrer un portrait à ce clochard céleste. Ce livre raconte leur rencontre et la quête de ce manuscrit aussi insaisissable que Joe Gould.

Peu à peu la réalité se dissipe dans la fiction Jusqu'à se confondre l'une dans l'autre et que l'auteur sombre à son tour.

Adulé par Salman Rushdie, Paul Auster, Martin Amis ou Julian Barnes, Le Secret de Joe Gould est un inépuisable classique.

Biographie

Joseph Mitchell
Né en 1908 dans une ferme de tabac et de coton en Caroline du Nord, après de brèves études de médecine Joseph Mitchell s'installe à New York en 1929. Il devient reporter, d'abord pour le World et le Herald Tribune puis pour le mythique New Yorker. Ses chroniques et portraits, oeuvre littéraire à part entière mêlant faits et fiction, furent réunis dans plusieurs recueils : Arrêtez de me casser les oreilles, Le Merveilleux Saloon de McSorley, Le Fond du port, Old M. Flood et Le Secret de Joe Gould.

Du même auteur : Joseph Mitchell