Le songe du photographe
facebook twitter

Le songe du photographe

de

chez Albin Michel

Collection(s) : Romans français

Paru le | Broché sous jaquette 327 pages

Grand format Livre broché
21.50 Disponible - Expédié sous 11 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Chronique Page des libraires, rédigée par Béatrice Putégnat Librairie Les Cyclades (Saint-Cloud)

Il y a, dans Le Songe du photographe, comme une oscillation du passé au présent, en passant par l’adolescence, l’âge de tous les possibles, comme un balancement de l’Ouest, où vit Joseph, vers l’Est où, des années plus tard, il partira sur les traces d’un passé disparu. En 1977, Joseph a 15 ans. Il vivote entre le lycée qui ne le passionne pas et une famille en train de s’effilocher. Par hasard, il rencontre une tribu d’exilés. Sergueï, un vieux Russe blanc, Magda, une juive viennoise, Sandor, un Hongrois caractériel, Angel, un peintre cubain, et la belle et mystérieuse Dorika. Joseph trouve chez eux amitié, discussion, filiation. Chacun porte une histoire terrible. Chacun est un condensé d’humanité bouillonnante et bienveillante. À leur contact, Joseph prend confiance. Il découvre la photo et, l’année de sa terminale, l’amour. Des décennies plus tard, devenu photographe professionnel, il suit les traces de ses comparses de l’époque. Entre Vienne, Budapest, Cologne, Joseph piste les bribes de cette part d’humanité et nous livre le roman d’apprentissage d’un enfant du XXe siècle dans une Mitteleuropa pétrie de culture et de nostalgie. Entre ruines et souvenirs, Joseph va peut-être rencontrer son futur.

En 1977, Joseph a quinze ans et tente de fuir une famille où règnent le silence et l'incompréhension. Accueilli dans la maison de l'Impasse des artistes à Paris, il trouve sa place dans une tribu d'originaux, tous exilés au passé douloureux : Sergueï, le vieux Russe blanc, Magda, la Viennoise rescapée de la guerre, Angel, le peintre cubain, et la mystérieuse Dorika, sur lesquels veille Sándor, un Hongrois caractériel et généreux, obsédé de photographie. Au récit de leurs histoires terribles et merveilleuses, Joseph panse ses blessures et fait l'apprentissage de l'amour.

Éducation sentimentale et esthétique, réflexion sur la solitude et l'exil, mais aussi ode à la photographie du XXe siècle, celle d'André Kertész ou d'August Sander, ce roman poignant, empreint d'humanisme baroque et de poésie, nous transporte dans une Mitteleuropa pétrie de culture et de nostalgie. Patricia Reznikov est franco-américaine. Elle est l'auteur de La nuit n'éclaire pas tout (prix Cazes-Lipp) et de La Transcendante. Le songe du photographe est son septième roman.
1977. Joseph, 15 ans, fuit sa famille désunie et est accueilli par une communauté d'exilés russes, hongrois et viennois. A travers leurs récits et des photographies, il découvre l'histoire de l'Europe centrale d'avant-guerre et de leur jeunesse brisée. Joseph décide de marcher sur leurs pas à Budapest puis à Vienne, où il a rendez-vous avec une mystérieuse inconnue. Prix des Romancières 2018. ©Electre 2021
Format : Broché sous jaquette
Nb de pages : 327 pages
Poids : 418 g
Dimensions : 15cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-226-39894-9
EAN : 9782226398949

Du même auteur : Patricia Reznikov