Le supplice des week-ends
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 301 pages
Poids : 203 g
Dimensions : 13cm X 19cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-221-11510-7
EAN : 9782221115107

Le supplice des week-ends

de

chez R. Laffont

Collection(s) : Pavillons poche

Paru le | Broché 301 pages

Poche
9.00 Indisponible

traduit de l'anglais (États-Unis) par Paulette Vielhomme | avant-propos de Jacques Sternberg


Quatrième de couverture

Dans la préface qu'il a rédigée pour ce choix de textes humoristiques écrits par Robert Benchley au cours de sa féconde carrière dans les plus célèbres revues de son temps - Vanity Fair et The New Yorker -, le propre fils de l'auteur nous prévient : il faut lire ce recueil avec précaution, tout au moins «à dose homéopathique». Membre du célèbre Round Table de l'hôtel Algonquin, qui réunissait les esprits les plus brillants de l'époque (Dorothy Parker, James Thurber entre autres), Robert Benchley se montre ici digne de ses pairs et peut-être même leur maître à tous dans le registre du nonsense où il déploie une insolence glacée ainsi qu'un sens du coq-à-l'âne et de la logique (souvent inversée) qui ont peu d'équivalents dans la littérature universelle, Benchley, on adore ou on déteste, impossible en revanche de rester indifférent à cette sorte de philosophie de la vie qui nous prend à contre-pied. Avec modération ? C'est à voir : Benchley, c'est aussi un antidote contre tous les supplices de la vie quotidienne.

Du même auteur : Robert Benchley