Le système français d'innovation dans l'économie mondiale : enjeux et priorités
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 123 pages
Poids : 284 g
Dimensions : 17cm X 24cm
Date de parution :
EAN : 9782865921973

Le système français d'innovation dans l'économie mondiale

enjeux et priorités

chez IFRI

Collection(s) : Les notes de benchmarking international

Paru le | Broché 123 pages

Public motivé

15.00 Indisponible

édition IFRI ; Institut de l'entreprise | préface Jean-Pierre Boisivon, Thierry de Montbrial


Quatrième de couverture

LE SYSTÈME FRANCAIS D'INNOVATION DANS L'ÉCONOMIE MONDIALE : ENJEUX ET PRORITÉS

Avec l'agenda de Lisbonne et l'espace européen de la recherche, l'Union européenne affiche l'ambition de devenir « l'économie de la connaissance la plus compétitive et la plus dynamique du monde ». Pourtant, depuis 2000, l'écart entre l'Europe et les Etats-Unis persiste, voire s'aggrave. Plusieurs pays européens, dont la France, ont du mal à engager les réformes de structure nécessaires et à accroître leur effort de recherche et d'innovation.

La crise que traverse la recherche française et les débats en cours autour de la future loi d'orientation doivent être replacés dans ce contexte. Le système français de recherche et d'innovation doit trouver sa place dans un monde où les capacités scientifiques et technologiques se développent rapidement, tant dans les pays les plus avancés que dans certains pays émergents.

Cet ouvrage fait suite à une conférence qui a réuni le 4 octobre 2004, à l'initiative de l'Ifri et de l'Institut de l'entreprise, des analystes et de nombreux acteurs du système français d'innovation. Il s'appuie sur l'analyse du processus d'internationalisation de la R&D et des expériences de la France, des Etats-Unis, de l'Allemagne et de la Suède pour dégager quatre orientations pour la politique nationale de recherche et d'innovation :

  • renforcer l'attractivité de la France pour la R&D des multinationales, françaises ou étrangères ;
  • concentrer les efforts sur des pôles scientifiques et technologiques qui doivent acquérir une réputation d'excellence à l'échelle européenne et mondiale;
  • mettre les universités au coeur du dispositif public de recherche ;
  • reconsidérer l'organisation des interventions publiques pour tirer parti du double mouvement d'européanisation et de régionalisation.