Le temps et l'éternité : Kha et autres mots signifiant "zéro" dans leurs rapports avec la métaphysique de l'espace
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 182 pages
Poids : 400 g
Dimensions : 15cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 979-10-91092-02-9
EAN : 9791091092029

Le temps et l'éternité

Kha et autres mots signifiant "zéro" dans leurs rapports avec la métaphysique de l'espace

de

chez Ed. de Servan

Paru le | Broché 182 pages

Public motivé

24.00 Indisponible

traduit de l'anglais par Gérard Leconte


Quatrième de couverture

Ce livre est un exposé de la doctrine traditionnelle du temps et de l'Éternité telle qu'elle a été énoncée de façon unanime dans des contextes hindous, bouddhistes, grecs, islamiques et chrétiens.

L'expérience temporelle concerne le passé et le futur, ce qu'on appelle « présent » comprenant toujours des aspects du passé et du futur. Ce temps est uniformément continu ; sa division en parties est plus logique que réelle.

L'Eternité est le Maintenant intemporel, atomique et toujours identique qui, en tout temps, sépare le passé du futur et les relie. Le temps perdure, mais l'Éternité est sans durée ni étendue et on ne peut dire qu'elle « dure » ; la totalité du Temps, sans commencement ni fin, est toujours présente dans l'Éternité.

L'Omniscience et la Providence ne se réfèrent pas spécifiquement au passé et au futur, elles sont dans la simultanéité du tout, sans division ni relation avec la cause et l'effet. De même qu'à partir du centre d'un cercle toutes les parties de la circonférence et tous les rayons sont visibles à la fois, de même le « point de vue » éternel n'est ni une « sagesse d'après-coup » ni une « préscience », et il n'entre nullement en conflit avec la détermination (la suite ordonnée des événements de la circonférence) ni avec le libre arbitre (le mouvement centrifuge ou centripète).

Une autre conséquence est qu'il ne reste aucune opposition entre les concepts de gradation et d'évolution : Dieu crée le monde entier Maintenant tel qu'il a toujours été et sera ; ainsi, comme le dit Philon, « il y a un terme à la notion selon laquelle l'univers est venu à l'existence " en six jours ". »

Du même auteur : Ananda Kentish Coomaraswamy