Le tueur de serpents Lire les informations techniques

Le tueur de serpents

De Aniceti Kitereza chez L'Harmattan

Collection : Encres noires
Broché 350 pages
Paru le 15/06/1999
27,50
Disponible - Expédié sous 8 jours ouvrés

«Les demeures de ce monde ne sont qu'un passage et non un lieu où s'éternisent les hommes. Nous avons raconté l'histoire qui illustre les noms des habitants de ce pays. Eh bien ! demandez-les moi : c'est moi qui vous réponds, moi le perceur de secrets de famille, le tonnerre de la foudre qui s'est fait entendre. Myombekere veut dire "fonde une famille", Bugonoka signifie "le malheur vient sans prévenir". C'est pourquoi il faut se tenir prêt. Ntulanalwo est mot-à-mot "je vis toujours avec". Avec quoi ? Il s'agit de la mort. Une telle conscience guérit de toute peur et de toute agressivité dans les situations difficiles. C'est ainsi que fut nommé le fils de Bugonoka ; Bulihwali, la fille de Myombekere, signifie "quand le malheur trouvera-t-il sa fin ?" Ce nom cache l'espoir voire la certitude que le malheur finira un jour.»

Deuxième partie de la saga d'une famille de la région des Grands Lacs sur deux générations débutée avec Les Enfants du faiseur de pluie, ce livre décrit avec précision la vie quotidienne de l'ancienne Afrique. A travers les défis du quotidien, l'auteur exprime avec une impressionnante verve les valeurs spirituelles et éthiques de son peuple.

Basé sur son vécu sur une île du lac Victoria au début du siècle et sur sa profonde connaissance de la tradition, ce roman traduit du kiswahili constitue un document important du patrimoine mondial et de l'histoire africaine.

Du même auteur : Aniceti Kitereza