Conférences sur la doctrine de la justification
facebook google+ twitter

Conférences sur la doctrine de la justification

de

chez Ad Solem

Collection(s) : Ecrits newmaniens

Paru le | Broché sous jaquette 539 pages

Public motivé

Grand format Livre broché
29.00 Expédié sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

traduction et annotation de Edmond Robillard et Maurice Labelle | préface de Thomas L. Holtzen


Conférences sur la doctrine de la justification

2017 marque le 500e anniversaire de la Réforme initiée par les Quatre-vingt-quinze thèses de Luther. À l'intérieur du mouvement réformateur, entre l'Allemagne luthérienne, la Suisse et la France calvinistes, l'Angleterre occupe une place à part. Au sortir du règne d'Élisabeth I, l'Église d'Angleterre se présente comme un compromis entre les excès du romanisme et les carences du protestantisme populaire. La question qui divise les chrétiens catholiques, luthériens et réformés tourne autour de la doctrine du salut : comment le croyant est-il « rendu juste » par le Christ. La foi suffit-elle à être justifié, ou bien faut-il également, voire en premier lieu, accomplir des « oeuvres » qui mériteraient le salut comme une récompense ? Ce qui est en jeu dans la justification, c'est le rôle de la grâce comme don gratuit, initiative libre de Dieu pour nous sauver. En 1837, John Henry Newman prononce une série de « conférences sur la doctrine de la justification », fruit d'une réflexion commencée dans les milieux évangéliques anglicans qui constituèrent le creuset de sa conversion de 1816. Newman ne sépare pas la relation personnelle avec le Christ de la médiation sacramentelle dans la réception du salut. Les sacrements attestent en même temps qu'ils accomplissent la recréation de l'homme. Si la « foi seule » justifie, l'Esprit Saint achève la sanctification en nous communiquant sacramentellement les bienfaits que le Christ nous a acquis dans le Mystère pascal. Ces conférences constituent un chef d'oeuvre d'équilibre. Elles demeurent aujourd'hui l'une des plus importantes contributions à la quête de l'unité qui anime le dialogue oecuménique.
Le théologien évoque la question du rôle de la grâce comme don gratuit et initiative de Dieu pour sauver l'être humain. Il aborde la relation personnelle avec le Christ à travers la réception du salut et l'efficacité des sacrements qui manifestent et accomplissent la recréation de l'homme. ©Electre 2019
Format : Broché sous jaquette
Nb de pages : 539 pages
Poids : 600 g
Dimensions : 14cm X 22cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-37298-067-8
EAN : 9782372980678

Du même auteur : John Henry Newman