Les activités transfrontalières illicites entre le Gabon, le Cameroun et la Guinée équatoriale : logiques spatiales, acteurs et enjeux
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 322 pages
Poids : 509 g
Dimensions : 16cm X 24cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-343-14303-3
EAN : 9782343143033

Les activités transfrontalières illicites entre le Gabon, le Cameroun et la Guinée équatoriale

logiques spatiales, acteurs et enjeux

de

chez L'Harmattan

Collection(s) : Etudes africaines

Paru le | Broché 322 pages

Public motivé

34.00 Disponible - Expédié sous 12 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

préface de Serge Loungou


Quatrième de couverture

Les activités transfrontalières illicites entre le Gabon, le Cameroun et la Guinée équatoriale

Logiques spatiales, acteurs et enjeux

Les activités transfrontalières illicites entre le Gabon, le Cameroun et la Guinée équatoriale sont le principal sujet abordé par cet ouvrage. Ces activités se définissent comme l'ensemble des activités contraires aux différentes législations nationales et internationales dont les auteurs et les impacts traversent les frontières de plusieurs États. Ce livre interroge les pratiques de contournement et de transgression de la loi à travers une analyse des flux illégaux de personnes et de marchandises. Pratique nouvelle au triangle frontalier Gabon-Cameroun-Guinée équatoriale, les activités transfrontalières illicites sont l'oeuvre d'une population composée de trois acteurs distincts (population locale, gardes-frontières et transporteurs routiers), dont le point commun est d'être liés à la frontière par leur lieu de résidence et/ou d'origine et aussi par leur activité professionnelle. L'auteur montre que la pratique des activités transfrontalières illicites obéit à deux logiques : la survie économique (pour le cas de la population locale) et l'ascension sociale (dans le cas particulier des agents étatiques et des transporteurs routiers). Eu égard à ces logiques, la principale hypothèse est que la frontière - au-delà d'être une limite interétatique et en raison des différentiels qu'elle induit - est un outil de spéculation permettant de tirer des bénéfices pécuniaires. L'objectif de cet ouvrage est donc de démontrer que la transgression de la frontière permet à la population concernée de se procurer des ressources financières afin de faire face à la précarité économique ou, au contraire, d'asseoir socialement sa notoriété.

Biographie

Poliny Ndong Beka II est titulaire d'un doctorat de géographie de l'université de Reims Champagne-Ardenne.