Les conflits de la musique française, 1940-1965
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 420 pages
Poids : 570 g
Dimensions : 16cm X 24cm
Date de parution :
EAN : 9782213609263

Les conflits de la musique française, 1940-1965

de

chez Fayard

Collection(s) : Les chemins de la musique

Paru le | Broché 420 pages

Tout public

Impression à la demande
25.00 Impression à la demande chez l'éditeur - Expédié sous 15 à 20 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Quatrième de couverture

1940 : Olivier Messiaen compose en captivité le Quatuor pour la fin du temps. 1965 : Et exspecto resurrectionem mortuorum, commande d'Etat pour commémorer les victimes des deux guerres mondiales, est jouée en la cathédrale de Chartres devant le général de Gaulle, président de la République. En ce quart de siècle où Olivier Messiaen est passé du statut de compositeur «révolutionnaire» à celui de musicien «officiel», la France aura connu sa période historique et sociale la plus conflictuelle, et la vie musicale son époque la plus tumultueuse, la plus troublée, la plus sectaire, mais peut-être aussi la plus diverse et la plus inventive.

Après la nuit de l'Occupation, la révélation soudaine des musiques interdites par le nazisme, la montée en puissance du système dodécaphonique, l'invention de la musique concrète, l'apparition du disque microsillon, du magnétophone et de la bande magnétique sont autant de signaux d'une mutation en profondeur, à la mi-temps du siècle, des pratiques d'écoute et des techniques de création musicales, figées depuis des décennies dans des règles apparemment immuables.

L'électronique entre en jeu, l'espace sonore se multiplie avec l'apparition de la stéréophonie, la disposition traditionnelle de l'orchestre est remise en cause... A ces chamboulements inquiétants, les tenants du système tonal opposent une résistance farouche, et le milieu musical français, dans cet intervalle de vingt-cinq années, offre, entre Société nationale et Domaine musical, l'image d'une redoutable guerre de tranchées, d'un combat sans merci entre «anciens» et «modernes».

En trois étapes, «musique occupée», «musique libérée», «musique éclatée», ce livre retrace la trajectoire singulière de cette période foisonnante et belliqueuse.

Biographie

Réalisateur de films, en particulier sur la musique, conseiller musical de divers cinéastes dont François Truffaut, François Porcile est l'auteur de plusieurs ouvrages sur les liens qui unissent les univers de la musique et du cinéma. Ce livre fait suite à La Belle Epoque de la musique française (1871-1940).

Du même auteur : François Porcile