Les enfants de la rue à Ouagadougou : entre mobilité, socialisation et stigmatisation
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 383 pages
Poids : 673 g
Dimensions : 16cm X 24cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-343-17107-4
EAN : 9782343171074

Les enfants de la rue à Ouagadougou

entre mobilité, socialisation et stigmatisation

de

chez L'Harmattan

Collection(s) : Etudes africaines

Paru le | Broché 383 pages

Public motivé

39.00 Disponible - Expédié sous 18 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Quatrième de couverture

Les enfants de la rue à Ouagadougou

Entre mobilité, socialisation et stigmatisation

Cette recherche sociologique commencée au Sénégal, et achevée par une thèse au Burkina Faso, porte sur les enfants de la rue. Les représentations sociales de l'enfant vulnérable sont interrogées au prisme du processus d'intégration ou d'exclusion au sein de leurs familles et d'une école défaillante héritée de la colonisation.

La forte mobilité (confiage) des enfants, avec une diversité des parcours et des trajectoires en fonction de contraintes économiques, culturelles et religieuses, conduit des enfants de tous âges et origines à vivre en groupes dans la rue selon un système d'entraide avec ses codes et ses règles. Leurs stratégies de survie les exposent à la délinquance et aux dangers de la rue où ils se marginalisent aux yeux d'une société en mutation qui les stigmatise. Ils apprennent la résilience en pratiquant le nomadisme entre la rue, les familles, les patrons et des structures d'accueil de type clientéliste.

L'auteure attire l'attention sur la responsabilité collective quant aux modes de socialisation et d'éducation banalisés d'enfants enclins à un enracinement opportuniste dans ce mode de vie dans la rue.

Biographie

Valérie Medori Touré est docteure en sociologie. Après 18 ans de vie en Afrique de l'Ouest (Sénégal et Burkina Faso), elle est actuellement consultante à Montpellier avec VMT CONSEILS dans les domaines de l'éducation, des organisations et des relations humaines.