Les folles littéraires, des folies lucides
facebook google+ twitter

Les folles littéraires, des folies lucides

les états borderline du genre et ses créations

chez NOTA BENE

Paru le | Broché 372 pages

Tout public

Grand format Livre broché
26.00 Expédié sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

La folie exclut-elle la création, la rend-elle impossible, inimaginable ? Ou au contraire enclenche-t-elle un processus propice à des pratiques inventives ? Ou, pour le moins, engage-t-elle à creuser l'absentement, l'imparlable, jusqu'à une douloureuse lucidité ? Dans quel état d'esprit la création - l'écriture, la peinture, le dessin, le théâtre, bref toute oeuvre d'art - peut-elle avoir lieu ? L'acte de création n'est-il pas synonyme de marche sur la corde raide, menaçant l'artiste à tout moment de faire une chute, de se retrouver de l'autre côté de la frontière qu'il s'agit pourtant de tracer-traverser en dessinant, en peignant, en photographiant, en dansant, en écrivant, c'est-à-dire en en faisant l'avènement d'un espace habitable ? La littérature et les arts ne se constituent-ils pas corps à corps avec la folie dont ils traduisent les dimensions historiques, culturelles et individuelles ? Davantage : n'y a-t-il pas là, symptomatique, un rapport au sacré, et des filiations mystiques sans nom qui cherchent une grammaire du sujet débordé et du corps hors-de-soi, séparé ainsi que le dit l'étymologie ? Les misères et les faiblesses de notre monde ne tiennent-elles pas justement à notre pouvoir d'énonciation au sens où l'entend Judith Butler (Le pouvoir des mots) ? Autant de questions sur lesquelles se penchent les auteures de ce recueil de textes. Un livre qui se place au coeur des préoccupations actuelles des champs littéraire et artistique. Alexandra Arvisais, Éléonore Berger, Mireille Calle-Gruber, Sarah-Anaïs Crevier Goulet, Audrey Debibaks, Doris Eibl, Anaïs Frantz et Mireille Brioude, Olivier Henry, Pascale Joubi, Nathanaël, Stéphane Martelly, Andrea Oberhuber, Isabelle Perreault, Elsa Polverel, Jean Rhys, Alexie Tcheuyap et Maribel Peñalver Vicea.
La folie exclut-elle la création, la rend-elle impossible, inimaginable ? Ou au contraire enclenche-t-elle un processus propice à des pratiques inventives ? Ou, pour le moins, engage-t-elle à creuser l'absentement, l'imparlable, jusqu'à une douloureuse lucidité ? Dans quel état d'esprit la création - l'écriture, la peinture, le dessin, le théâtre, bref toute oeuvre d'art - peut-elle avoir lieu ? L'acte de création n'est-il pas synonyme de marche sur la corde raide, menaçant l'artiste à tout moment de faire une chute, de se retrouver de l'autre côté de la frontière qu'il s'agit pourtant de tracer-traverser en dessinant, en peignant, en photographiant, en dansant, en écrivant, c'est-à-dire en en faisant l'avènement d'un espace habitable ? La littérature et les arts ne se constituent-ils pas corps à corps avec la folie dont ils traduisent les dimensions historiques, culturelles et individuelles ? Davantage : n'y a-t-il pas là, symptomatique, un rapport au sacré, et des filiations mystiques sans nom qui cherchent une grammaire du sujet débordé et du corps hors-de-soi, séparé ainsi que le dit l'étymologie ? Les misères et les faiblesses de notre monde ne tiennent-elles pas justement à notre pouvoir d'énonciation au sens où l'entend Judith Butler (Le pouvoir des mots) ? Autant de questions sur lesquelles se penchent les auteures de ce recueil de textes. Un livre qui se place au coeur des préoccupations actuelles des champs littéraire et artistique.
Format : Broché
Nb de pages : 372 pages
Poids : 601 g
Date de parution :
EAN : 9782895186595