Les hommes
facebook google+ twitter

Les hommes

de

chez J. Losfeld

Collection(s) : Littérature française

Paru le | Broché 368 pages

Grand format Livre broché
22.50 Expédié sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison
Ce livre est également présenté dans notre sélection :

Chronique Page des libraires, rédigée par Marie Michaud Librairie Gibert Joseph (Poitiers)

Est parisien, années 1970. Les truands façon Tontons flingueurs disparaissent peu à peu. Délinquant fraîchement sorti de prison, Mietek est l’héritier de ces Hommes à l’ancienne, porteurs d’une certaine idée du monde, de la vie et des affaires. Pour donner le change à la police, Mietek s’initie à une brocante d’un genre particulier qui lui offre une façade respectable et des revenus confortables. Entouré de ferrailleurs, de flics corrompus, d’un brocanteur traficoteur, de gros bras et de voleurs rêveurs, Mietek tente de se forger un destin. Les femmes ne sont pas absentes de ce monde d’hommes, bien au contraire. Parmi lesquelles la belle Ming, trop attachée à la dope pour vivre l’histoire d’amour qu’il lui propose. Et puis il y a Cora… Petite fille qui d’un mot, d’un sourire, d’un dessin, chourave pour toujours le cœur de Mietek, obligé de chercher dans l’écriture une réponse à cette chose étrange qu’est la vie, une nouvelle définition à ce que c’est qu’être un homme. Richard Morgiève fait revivre comme rarement ce milieu populaire du Paris des malfrats à travers une galerie de personnages tous plus attachants les uns que les autres au-delà de leurs turpitudes. Et l’argot se fait littérature pour offrir à Mietek et Cora une aventure d’une totale humanité et d’une grande sensibilité.

C'est un hymne aux hommes perdus des années 1950 et 1960, de ceux qui ressemblent à Lino Ventura ou à Gabin, des petits gangsters qui roulent des mécaniques et qui n'ont pas toujours le courage d'affronter la réalité. Ils aiment les femmes et les femmes le leur rendent bien car, au-delà de leur carapace, ils sont émouvants. Parfois cruels. C'est surtout l'histoire de Mietek, un individu en déshérence, amoureux d'une femme qui ne peut pas l'aimer. Mietek ne s'en sort pas, s'enlise dans des histoires dont le dénouement risque d'entraver sa liberté.

« Depuis pas mal de temps, je me disais que c'était fini les hommes, que c'était vraiment une espèce en voie de disparition - ce qu'on appelait les hommes, c'était les derniers singes, quoi. J'ai écrit une cinquantaine de pages - et ils sont venus les hommes de ma jeunesse et ma jeunesse avec. Mais dans toutes les histoires d'hommes, il y a une fille, et même il faut une fille - sans fille, pas d'homme. Et l'autre raison du livre m'est apparue, c'était elle - ma fille, Cora. C'était pas une histoire d'homme que je voulais écrire, pas exactement, c'était une histoire de père et de fille. »
Richard Morgiève
L'histoire de Mietek, petit gangster aussi tendre que rugueux, être à la dérive amoureux d'une femme qui ne peut l'aimer. C'est aussi un hymne aux hommes perdus des années 1950 et 1960. Prix du Printemps du roman 2018. ©Electre 2019
Format : Broché
Nb de pages : 368 pages
Poids : 447 g
Dimensions : 15cm X 22cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-07-273174-7
EAN : 9782072731747

Du même auteur : Richard Morgiève