Les intellectuels africains en France
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : XVI-272 pages
Poids : 464 g
Dimensions : 16cm X 24cm
Date de parution :
EAN : 9782747516419

Les intellectuels africains en France

de

chez L'Harmattan

Collection(s) : Sociétés africaines et diaspora

Paru le | Broché XVI-272 pages

Public motivé

22.90 Disponible - Expédié sous 12 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Quatrième de couverture

Bien que les intellectuels africains agissant dans le contexte français constituent un objet de recherche pour les historiens et les sociologues, l'attention de ces chercheurs a entièrement porté sur les acteurs des années 50-70. Des études sur les intellectuels de la période postérieure manquent cruellement. Pour en être ainsi réduite à ses expressions d'il y a 30 ans, la classe intellectuelle africaine serait-elle une entité figée, anhistorique ?

L'auteur de ce livre prend en charge cette interrogation en établissant les ruptures au sein de ce groupe. Il montre comment et pourquoi d'une génération à l'autre, les intellectuels africains sont passés de la valorisation de l'enracinement en terre africaine au choix actuel de l'expatriation.

Cette mutation implique de nouveaux enjeux et de nouvelles actions de la part de ces intellectuels. La dénonciation de la précarité des chercheurs africains au sein de l'Université française, et les manifestations pour la reconnaissance institutionnelle de la population noire en France constituent des exemples d'action magistralement analysés dans cet ouvrage.

Le livre d'Abdoulaye Gueye est publié à un moment particulier, marqué par le rebondissement de la vieille querelle et des controverses entre les africanistes - les spécialistes de l'Afrique - et les intellectuels africains. Le contexte assure un surcroît d'intérêt pour un travail sociologique d'une très grande finesse. Il peut aider, j'en suis sûr, à recadrer un débat aujourd'hui dominé par la passion et les accusations.

Biographie

Abdoulaye Gueye est docteur de l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales de Paris. Après avoir enseigné à l'université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines (France), il est actuellement chercheur au Centre interuniversitaire d'Etudes sur les Lettres, les Arts et les Traditions (CELAT) à l'université Laval à Québec. Il est l'auteur de plusieurs articles portant sur les intellectuels africains expatriés. Parallèlement à cette thématique, il s'intéresse à la construction intellectuelle et politique de la notion de «communauté francophone» au Québec.