Les migrants en bas de chez soi

feuilleter

facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 217 pages
Poids : 266 g
Dimensions : 14cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-02-139158-9
EAN : 9782021391589

Les migrants en bas de chez soi

de

chez Seuil

Collection(s) : Sciences humaines

Paru le | Broché 217 pages

Public motivé

19.00 Disponible - Expédié sous 10 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Les libraires en parlent

()

Vous avez sans doute entendu parler de cet événement qui a fait les gros titres de l'été 2015 : en pleine crise migratoire, alors que les tentes n'en finissent plus de s'aligner sur le boulevard La Chapelle, un collectif militant installe une grosse centaine de migrants dans un lycée désaffecté du XIXe arrondissement. La situation se tend très vite, de plus en plus de migrants continuant de venir y trouver une place "à l'abri". De 150 au départ, ils seront plus de 1000 lors de l'évacuation finalement lancée trois mois plus tard.

Sociologue spécialiste des questions urbaines, et voisine du lycée, Isabelle Coutant est concernée à double titre et sent très vite que la situation est propice à une étude passionnante. Les habitants de la barre d'immeubles qui jouxte le lycée sont partagés : certains sont hostiles à l'occupation du lycée (qui vient par ailleurs remettre en cause un projet de médiathèque), d'autres décident d'aller sur place voir ce qu'ils peuvent faire pour aider ces nouveaux voisins, et pour empêcher les conflits de naître au sein de leur quartier. Tous ont leurs raisons, qu'Isabelle Coutant fait peu à peu émerger, dans cette enquête précise, vivante et incarnée.

Sur ce sujet si terrible des conditions d'accueil des migrants en France, voici un livre plein d'humanité, dont on ressort un peu grandi.


Quatrième de couverture

Au coeur de la crise migratoire de l'été 2015, un lycée désaffecté du quartier de la place des Fêtes, dans le XIXe arrondissement, a été occupé par des migrants, dont le nombre est passé en trois mois de 150 à 1400. Un « mini-Calais en plein Paris » ont dit des journalistes témoins de l'insécurité et de l'insalubrité du lieu.

Concernée en tant qu'habitante et parent d'élève du collège voisin, Isabelle Coutant, sociologue des quartiers populaires, a vu cette fois le « terrain » venir à elle, tiraillée entre le désir d'aider et l'envie de comprendre. L'ouvrage retrace cet événement, la déstabilisation du quartier qui en a résulté, entre stupeur initiale, colère des riverains livrés à eux-mêmes, tensions mais aussi mobilisations solidaires et bouleversement provoqué par la rencontre.

Il y a là comme un laboratoire de ce qui traverse aujourd'hui les sociétés européennes : comment accueillir ? À quelles conditions les quartiers populaires, au premier chef concernés par l'arrivée des migrants, peuvent-ils continuer d'assurer la fonction d'intégration qui leur est de fait confiée ? À l'heure où Paris, Londres ou New York s'enorgueillissent d'être des villes-monde ayant vocation à devenir des « villes-refuge », peut-on penser la cause des réfugiés indépendamment de la cause des quartiers ?

Biographie

Isabelle Coutant est sociologue au CNRS (Iris). Elle a notamment publié Politiques du squat (La Dispute, 2000), Délit de jeunesse (La Découverte, 2005) et Troubles en psychiatrie (La Dispute, 2012).