Les mots ont un sexe : pourquoi marmotte n'est pas le féminin de marmot et autres curiosités de genre

feuilleter

facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 185 pages
Poids : 132 g
Dimensions : 11cm X 18cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-7578-3894-5
EAN : 9782757838945

Les mots ont un sexe

pourquoi marmotte n'est pas le féminin de marmot et autres curiosités de genre

de

chez Points

Collection(s) : Points

Paru le | Broché 185 pages

Tout public

Poche
6.70 Disponible - Expédié sous 6 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Quatrième de couverture

Bagasse (Du provençal bagassa, mot d'argot vieilli désignant une prostituée) - Le suffixe péjoratif féminin -asse reste très productif (voir connasse, pétasse, pouffiasse).

Vertu (Du latin virtus, «mérite de l'homme»). On voit que le sens étymologique s'est perdu. Seules les filles perdent leur vertu. Seules les femmes l'ont petite.

Zouave - On n'est pas près de voir une zouavesse sous le pont de l'Alma.

La langue est-elle machiste ? Pourquoi certains noms comme orateur ou syndic sont-ils privés de féminin ? Faut-il modifier le genre des mots par attachement à l'égalité des sexes ? C'est à toutes ces questions et bien d'autres que Marina Yaguello répond, de façon érudite mais jamais pédante, fidèle à son credo selon lequel la linguistique n'est pas qu'une affaire de spécialistes.

Biographie

Marina Yaguello a enseigné à l'université Paris-VII, Denis-Diderot. De langue maternelle russe, elle travaille sur le français, l'anglais et le wolof. Elle a publié de nombreux ouvrages sur le langage et les langues, dont Catalogue des idées reçues sur la langue, disponible en Points.