Les noms de famille d'origine africaine de la population martiniquaise d'ascendance servile : origine et signification des patronymes portés par les affranchis avant 1848 et par les nouveaux libres après 1848 en Martinique
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 650 pages
Poids : 1015 g
Dimensions : 16cm X 24cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-296-54369-0
EAN : 9782296543690

Les noms de famille d'origine africaine de la population martiniquaise d'ascendance servile

origine et signification des patronymes portés par les affranchis avant 1848 et par les nouveaux libres après 1848 en Martinique

de

chez L'Harmattan

Paru le | Broché 650 pages

Public motivé

54.00 Disponible - Expédié sous 8 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

préface Patrick Chamoiseau


Quatrième de couverture

Cet ouvrage constitue pour ainsi dire «la suite» des Noms de famille d'origine africaine de la population martiniquaise d'ascendance servile, publié chez le même éditeur.

Il est ici question des noms non africains des affranchis et surtout de ceux que l'on a appelés les «nouveaux libres», patronymes attribués en Martinique à la faveur de l'abolition de l'esclavage de 1848.

Noms «français» (ce qui ne signifie pas forcément noms de Français), caraïbes, britanniques, ibériques, flamands, germaniques, italiens, slaves, surnoms, prénoms, anagrammes de prénoms ou de noms de maîtres, noms tirés du créole, de la mythologie, de l'histoire ancienne ou moderne, de la géographie (physique, politique), des arts (littérature, peinture, musique), de l'environnement naturel (plantes, animaux), humain (objets, outils, métiers), surnoms péjoratifs, formations linguistiques particulières... constituent le 'plat de résistance' de ce travail de recherche. Sont proposés ainsi, pour pratiquement plus de 15 700 noms, soit une explication étymologique ou linguistique, soit une définition, un commentaire, une observation...

Ce livre apporte également un éclairage sur la démographie des nouveaux libres (pyramides des âges, structure familiale, métiers...), ainsi que sur celle des affranchis de la période 1833-1848. Il offre un panorama des textes juridiques relatifs à l'affranchissement et à la dation de noms, de 1670 à 1858.

Il aborde ensuite le contexte politique et évènementiel autour de ce moment particulier de l'histoire martiniquaise qu'est l'accès à la citoyenneté de 73 000 personnes jusque-là considérées comme des biens meubles et non des êtres humains, citoyenneté matérialisée par l'attribution d'un patronyme.

L'ampleur du corpus pris en compte dans ce travail (53 700 actes d'individualité, auxquels s'ajoutent 26 000 actes d'affranchissement, ont été consultés, autour de 25 000 noms répertoriés) imposait la compilation des données sous forme numérique. Le lecteur trouvera donc dans le CD-ROM joint les tableaux des noms classés par typologies.

Biographie

Installé en Martinique depuis 12 ans, Guillaume Durand a présenté en 2009 à l'Université des Antilles et de la Guyane une thèse de doctorat d'histoire dont est issu le présent ouvrage. Il a déjà publié à L'Harmattan, en collaboration avec Kinvi Logossah, Les noms de famille d'origine africaine de la population martiniquaise d'ascendance servile.