Les peaux rouges
facebook google+ twitter

Les peaux rouges

de

chez Grasset

Paru le | Broché 194 pages

Grand format Livre broché
17.50 Délai de livraison : en fonction des délais fournisseurs, perturbés en cette période
Ajouter au panier Frais de livraison

Chronique Page des libraires, rédigée par Françoise Gaucher Librairie Le Coin des livres (Davézieux)

Ce premier roman prend le parti du rire pour nous parler d’un sujet grave : le racisme. Dans un pays non défini, Amédée est cariste et vit chez sa mémé qu’il adore. Mais il déteste les peaux rouges. Pas les Indiens, non ! Les hommes et femmes qui ont la peau rouge et qui sont arrivés à l’époque où mémé était jeune. Seulement, dans ce pays, la société est hystériquement antiraciste. Un jour, Amédée renverse par mégarde une femme peau rouge et enceinte. Elle l’accuse d’avoir agi intentionnellement, il finit par l’insulter. Horreur ! Il sera arrêté et condamné pour racisme à un an de prison. Son séjour va être cauchemardesque, aussi, au bout d’un mois, il accepte d’aller dans une maison spécialisée en thérapie de groupe pour traiter le racisme. Va-t-il être guéri ? Ce roman est une fable, insolente et sans morale, avec un fort potentiel comique, qui cherche à dénoncer le racisme tel qu’il est, dans toute sa stupidité, et une société hypocrite qui croit en la toute puissante thérapie.

Les Peaux rouges

« Ce matin, je sors, plutôt pressé, et j'ai pas fait trente mètres, que paf... une rouge avec sa marmaille me rentre dedans au coin de la rue. Elle se casse la figure et me gueule dessus. Elle me dit que je l'ai fait exprès, que c'est une agression. En temps normal, on se serait excusés, j'aurais fait mon sourire de faux-cul et tout serait rentré dans l'ordre. Mais non, je trouve rien de mieux que de lui cracher : « fais pas chier sale rougeaude » et manque de pot, une passante qui arrive derrière moi a tout entendu. C'était puni par la loi du genre super-sévère depuis les événements, à égalité avec viol de gamin ou presque. On était à trente mètres de chez moi, ils m'ont facilement retrouvé. Et là mes amis, mes problèmes ont commencé, et des vrais comme on n'en fait plus. »

Amédée Gourd est raciste. Il pense comme il parle. Mal.

La société entreprend de le rééduquer.

Grinçant par son sujet, ce roman tendre et loufoque met en scène un antihéros comme on en voit si peu dans les livres, et si souvent dans la vie.

Une histoire d'amours ratées mais de haine réussie.

Une fable humaine, trop humaine.
Pris en flagrant délit en train d'insulter une étrangère à la peau rouge, Amédée Gourd, cariste dans une usine, est condamné à de la prison ferme. Mais il parvient à se faire transférer dans un centre supposé soigner les racistes. Aidé par les psychologues et les professeurs de chants humanistes, Amédée apprend à aimer son prochain. Prix Transfuge du meilleur premier roman 2017. ©Electre 2020
Format : Broché
Nb de pages : 194 pages
Poids : 232 g
Dimensions : 13cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-246-81313-2
EAN : 9782246813132

Du même auteur : Emmanuel Brault