Lettre sur le Sillon : notre charge apostolique : où se trouvent stigmatisés l'inféodation de l'Eglise à la démocratie et une fausse conception de la dignité humaine
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 52 pages
Poids : 100 g
Dimensions : 14cm X 22cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-35005-056-0
EAN : 9782350050560

Lettre sur le Sillon

notre charge apostolique
où se trouvent stigmatisés l'inféodation de l'Eglise à la démocratie et une fausse conception de la dignité humaine

de

chez Clovis

Paru le | Broché 52 pages

Tout public

7.00 Indisponible

avec une introduction historique par Yves Chiron


Quatrième de couverture

Lettre sur le Sillon

Des hommes d'Église qui délaissent la sacristie pour se mêler aux ouvriers et aux syndicats dans les usines ; qui poussent les fidèles à considérer les prêtres et les évêques comme des égaux, voire comme des copains ; qui cherchent à unir les religions au détriment de la vérité : quelles attitudes étranges ! Ces attitudes ont pourtant apparu, à partir de la seconde moitié du XXe siècle.

Les clercs qui ont agi ainsi ont cru innover. Ils se trompaient. Il n'y a rien de nouveau sous le soleil : c'est ce qu'affirme un livre de la Bible, L'Ecclésiaste.

L'Ecclésiaste a raison. En réalité les clercs modernes qui rompaient ainsi avec la marche de l'Église ne découvraient rien de nouveau. Ils ne faisaient que reproduire la pensée et les initiatives d'un mouvement né à la fin du XIXe siècle : le Sillon. Construit autour de Marc Sangnier, personnalité hors du commun, le Sillon a d'abord donné de grands espoirs à l'Église. Mais rapidement des esprits clairvoyants ont perçu ce qui, dans ce mouvement, n'allait pas.

Le pape saint Pie X a quant à lui observé, écouté, prié, réfléchi. Puis il s'est prononcé sur le Sillon, d'une voix simple, magistrale, qui rappelle la parole de Jésus-Christ dans l'Évangile. Ce livret reproduit le texte intégral de sa parole, c'est-à-dire de la lettre Notre charge apostolique, qui jette une lumière singulière sur le temps présent.

La Lettre est précédée d'une introduction historique, rédigée par l'historien Yves Chiron.