Lettres de Charles Gounod à Pauline Viardot Lire les informations techniques

Lettres de Charles Gounod à Pauline Viardot

De Charles Gounod chez Actes Sud

Broché 442 pages
Paru le 06/01/2015
45,00
Disponible - Expédié sous 8 jours ouvrés

C'est sous la protection de Pauline Viardot que Charles Gounod fait ses premières armes de compositeur lyrique : en 1849, dix ans après l'obtention du prix de Rome, la cantatrice lui ouvre les portes de l'Opéra (avec la commande de Sapho) et celles de son cercle amical (George Sand, Ivan Tourgueniev, Ary Scheffer, Henry Chorley). La composition de Sapho occupe Gounod pendant plusieurs mois ; Pauline Viardot - qui en tiendra le rôle-titre - est alors en tournée européenne pour défendre les oeuvres de Meyerbeer. Elle installe le compositeur auprès de sa famille à Courtavenel et suit l'avancée de l'écriture de l'opéra au fil de leur correspondance. Si le mariage de Gounod (mai 1852) jette un froid durable entre les deux artistes, leur amitié renait cependant au cours des années 1860 et leurs échanges se prolongent jusqu'à la mort de Charles Gounod (1893). Bien que les éléments de cette correspondance parvenus jusqu'à nous soient presque tous de la main du compositeur, leur édition critique par une spécialiste de Pauline Viardot permet au lecteur d'approcher les multiples facettes du duo Gounod-Viardot.

Biographie

Melanie von Goldbeck est enseignant-chercheur à l'université d'Oxford. Elle est diplômée de la Hochschule für Musik und Theater et de l'université de Hamburg (littérature française). Docteure en musicologie, elle a publié en 2012 chez Olms un livre sur le parcours artistique de Pauline Viardot en Angleterre et en Irlande (Pauline Viardot-Garcia in Großbritannien und Irland - Formen kulturellen Handelns). Spécialisée dans l'étude des XIXe et XXe siècles, elle s'intéresse particulièrement à l'historiographie et à la diversité des pratiques musicales observées en Europe.

Lettres de Charles Gounod à Pauline Viardot de Charles Gounod chez Actes Sud