Libres d'obéir
facebook twitter

Libres d'obéir

le management, du nazisme à aujourd'hui

de

chez Gallimard

Collection(s) : NRF Essais

Paru le | Broché 169 pages

Public motivé

Grand format Livre broché
16.00 Disponible - Expédié sous 6 à 10 jours ouvrés - COVID oblige
Ajouter au panier Frais de livraison

(Le comptoir des lettres)

Grâce à sa connaissance précise du régime nazi, Johann Chapoutot rappelle que les techniques managériales utilisées ces trente dernières années sont en partie issues d'écrits de théoriciens nazis.

SURPRENANT !

Libres d'obéir

Le management du nazisme à aujourd'hui

Reinhard Höhn (1904-2000) est l'archétype de l'intellectuel technocrate au service du IIIe Reich. Juriste, il se distingue par la radicalité de ses réflexions sur la progressive disparition de l'État au profit de la « communauté » définie par la race et son « espace vital ». Brillant fonctionnaire de la SS - il termine la guerre comme Oberführer (général) -, il nourrit la réflexion nazie sur l'adaptation des institutions au Grand Reich à venir - quelles structures et quelles réformes ? Revenu à la vie civile, il crée bientôt à Bad Harzburg un institut de formation au management qui accueille au fil des décennies l'élite économique et patronale de la République fédérale : quelque 600 000 cadres issus des principales sociétés allemandes, sans compter 100 000 inscrits en formation à distance, y ont appris, grâce à ses séminaires et à ses nombreux manuels à succès, la gestion des hommes. Ou plus exactement l'organisation hiérarchique du travail par définition d'objectifs, le producteur, pour y parvenir, demeurant libre de choisir les moyens à appliquer. Ce qui fut très exactement la politique du Reich pour se réarmer, affamer les populations slaves des territoires de l'Est, exterminer les Juifs.

Passé les années 1980, d'autres modèles prendront la relève (le japonais, par exemple, moins hiérarchisé). Mais le nazisme aura été un grand moment managérial et une des matrices du management moderne.
Reinhard Höhn (1904-2000), juriste et grand fonctionnaire de la SS, théorisa la façon d'adapter les institutions de l'Etat au Reich à venir. Après la guerre, il ne fut pas inquiété et fonda ainsi un institut de formation au management des élites économiques de la République fédérale. L'auteur livre une réflexion sur cette méthode d'organisation hiérarchique du travail mise en oeuvre par le Reich. ©Electre 2020

Marc L. le 21/07/2020

Livre très intéressant

Un livre essentiel pour comprendre comment on est arrivé à la société de "con-sommation" actuelle !

Arnaud H. le 04/07/2020

5/5

noel a. le 28/05/2020

intéressant

a lire pour mieux comprendre la politique de la RFA après guerre

Jean François P. le 21/05/2020

Libres d'obéir

Un autre regard...vers une réalité à prendre en compte...

Isabelle M. le 08/05/2020

A lire absolument

Analyse formidable des origines nazies du "management" actuel, j'ai enfin compris pourquoi nous étions devenus des objets plutôt que des personnes depuis que le directeur du personnel est devenu celui des ressources humaines

Franck Neveu le 09/02/2020

Un essai historique intéresant

Il s'agit d'un petit essai historique intéressant, mais dont la ligne argumentative pourrait tenir en quelques phrases. Il s'agit de démontrer que les politiques managériales actuelles adoptent des principes et des dispositions en matière de RH proches voire héritées du nazisme, notamment de celles de Reinhard Höhn. Un livre intéressant au plan historique mais sans doute léger au plan argumentatif. On déplore le caractère très répétitif de certaines assertions. On a parfois l'impression que J. Chapoutot cherche à tout prix à donner une actualité politique à un essai de pure érudition historique dans la ligne de ses autres ouvrages issus de ses travaux universitaires. Au demeurant, on en recommande la lecture.

Format : Broché
Nb de pages : 169 pages
Poids : 166 g
Dimensions : 12cm X 19cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-07-278924-3
EAN : 9782072789243

D'autres lectures pour vous x GleephTélecharger l’appli

Du même auteur : Johann Chapoutot