Littératures, n° 72. Imaginaires de la ponctuation dans le discours littéraire : fin XIXe siècle-début XXIe siècle
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 276 pages
Poids : 344 g
Dimensions : 14cm X 23cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-8107-0387-6
EAN : 9782810703876

Imaginaires de la ponctuation dans le discours littéraire

fin XIXe siècle-début XXIe siècle

chez Presses universitaires du Midi

Serie : Littératures

Paru le | Broché 276 pages

Public motivé

Revue
23.00 Indisponible

Quatrième de couverture

Littératures

72/2015

Imaginaires de la ponctuation dans le discours littéraire (fin XIXe-début XXIe siècle)

«   ; ...  !  : , , -  » ( )  ! ...  ? « / / »  ?  ; ...  !  : , , -  ? «  ( )   ! ...  ?

Longtemps ignorée des discours sur la langue, la ponctuation est dans le même temps l'objet d'un imaginaire particulièrement fécond. Cet imaginaire peut être appréhendé du point de vue de la pratique, à partir des usages, mais aussi à travers les différents discours, qu'ils soient le fait de scripteurs ordinaires, d'auteurs, ou de spécialistes de la langue. Le présent numéro s'intéresse ainsi à l'imaginaire littéraire de la ponctuation, en analysant la façon dont celle-ci est investie par la littérature moderne et contemporaine : au fil du parcours, se dessine un imaginaire singulier, entre intériorité et oralité, entre voix et corps, entre flux et discontinu, témoignant d'une conscience aiguë des enjeux et des représentations liés à cet ensemble disparate que constituent nos signes de ponctuation.

Biographie

Stéphane Bikialo est maître de conférences en langue et littérature françaises à l'université de Poitiers et directeur de la revue la Licorne. Il s'intéresse aux rapports entre langue et style dans la prose des XXe et XXIe siècles, en particulier chez Claude Simon et Bernard Noël. Il travaille actuellement sur le rapport mots/choses et sur les enjeux du rythme graphique dans la littérature contemporaine (Lydie Salvayre, Leslie Kaplan, Jean-Charles Massera, etc.).

Julien Rault, agrégé de lettres modernes, est docteur en langue et en littérature françaises. Il enseigne la linguistique et la stylistique à l'université de Poitiers en qualité d'ATER. Il a soutenu en 2014 une thèse intitulée Poétique du point de suspension. Valeur et interprétations, et publié plusieurs articles sur la ponctuation (Armand Colin, Lambert Lucas...).