Ma vie et la danse.
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 177 pages
Poids : 233 g
Dimensions : 13cm X 21cm
Date de parution :
EAN : 9782913661042

Ma vie et la danse

de

chez l'Oeil d'or

Collection(s) : Mémoires & miroirs

Paru le | Broché 177 pages

Tout public

15.00 Disponible - Expédié sous 10 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

édition Giovanni Lista | préface Anatole France


Quatrième de couverture

Cette autobiographie, écrite en 1908, se construit en une succession de tableaux intimistes, mondains ou comiques, qui relatent le surprenant parcours et les nombreuses rencontres de l'une des reines de la Belle Epoque, Loïe Fuller. Créatrice de la danse Serpentine, par ses gestes hypnotiques, ses jeux de voiles et de lumières, Loïe Fuller fascina Toulouse-Lautrec, Nadar, Méliès, Rodin, les frères Lumière ou Mallarmé et devint l'égérie des symbolistes. Cette "Aladine" occidentale, adulée aux quatre coins du monde, fut aussi une féministe avant l'heure. Elle afficha son homosexualité et revendiqua pleinement son rôle d'artiste. Dirigeant son propre théâtre, productrice, imprésario, elle fit venir en France les premières troupes d'acteurs japonais, écrivit des ballets et des tragédies puis s'essaya, comme réalisatrice, au cinématographe. Mais, surtout, sa danse Serpentine, en jouant sur la lumière, la couleur, la forme abstraite et le merveilleux, est à l'origine de tout un pan de la danse contemporaine.

Cette autobiographie, précédée d'une préface de Giovanni Lista, s'achève sur un cahier de vingt-neuf illustrations et cinq textes théoriques inédits de Loïe Fuller.

Biographie

Giovanni Lista est né le 13 février 1943 à Castiglione del Lago (Pérouse), en Italie, et vit à Paris depuis 1969. Directeur de recherche au CNRS, membre de l'AICA et de la Société des gens de lettres, il a reçu, en 1989, le prix Georges Jamati du meilleur essai en art et sciences sociales. Il s'est spécialisé dans l'étude des avant-gardes du début du XXe siècle. Auteur de nombreux ouvrages critiques sur des artistes et des écrivains modernes dont Boccioni, Medardo Rosso, Russolo, De Chirico, Léger, Herbin, Ionesco, Marinetti, etc., mais aussi sur des mouvements ou des sujets plus vastes tels que la "scène moderne", le futurisme, le dadaïsme, le happening, la photographie d'avant-garde... Il a fondé la revue Ligeia, dossiers sur l'art et a été commissaire d'expositions internationales à Paris, Tokyo, Rome, Munich, Londres, New York. Il a notamment publié l'essai biographique Loïe Fuller, danseuse de la Belle Epoque aux éditions Stock-Somogy, Paris, en 1994.