Madame Geoffrin : une femme d'affaires et d'esprit : exposition, Châtenay-Malabry, Maison de Chateaubriand, du 27 avril au 24 juillet 2011
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 237 pages
Poids : 1120 g
Dimensions : 23cm X 29cm
Date de parution :
ISBN : 978-88-366-1995-5
EAN : 9788836619955

Madame Geoffrin

une femme d'affaires et d'esprit
exposition, Châtenay-Malabry, Maison de Chateaubriand, du 27 avril au 24 juillet 2011

de

chez Silvana Editoriale

Paru le | Broché 237 pages

Tout public


Quatrième de couverture

De tous les cercles du XVIIIe siècle, le salon réuni par Marie-Thérèse Geoffrin (1699-1777) en son hôtel parisien du 372, rue Saint-Honoré, est celui qui connut le plus large rayonnement. Avec une détermination patiente, et forte des ressources confortables que lui apportaient ses actions de la Manufacture Royale des Glaces, madame Geoffrin y accueillit à dîner durant près de quarante ans, à jours fixes, hommes de Lettres (le mercredi) - et particulièrement les « philosophes » - et artistes (le lundi), et y convia également à souper des personnes de distinction. Le retentissement en fut bientôt européen, et sa « virtuose » hôtesse put, en dépit de la modestie de son extraction, correspondre avec une franche familiarité avec Catherine II, l'impératrice Marie-Thérèse ou encore son « fils », Stanislas-Auguste Poniatowski, élu roi de Pologne en 1764, auquel elle rendit une retentissante visite en 1766. La renommée de ce salon ne s'éteignit pas sous la Révolution, et perdura sous l'Empire, avec la commande par L'impératrice Marie-Louise d'une évocation picturale fameuse, ainsi que par la défense de sa mémoire à laquelle s'attacha l'un de ses familiers, l'abbé Morellet ; plus tard, madame d'Abrantès et, surtout, Sainte-Beuve, ont vu en Juliette Récamier l'héritière de madame Geoffrin.