Maintenant, le XXIe siècle peut vraiment commencer ! : comment sortir plus forts de la crise ?
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 204 pages
Poids : 290 g
Dimensions : 14cm X 22cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-416-00480-3
EAN : 9782416004803

Maintenant, le XXIe siècle peut vraiment commencer !

comment sortir plus forts de la crise ?

de ,

chez Eyrolles

Paru le | Broché 204 pages

Tout public

19.00 Disponible - Expédié sous 4 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

préface d'André Comte-Sponville


Quatrième de couverture

« Pauvres banquiers ! Pauvres économistes ! Ce n'est pas eux qu'on applaudirait depuis sa fenêtre ou son balcon ! Aux économistes, on reproche de n'avoir jamais prévu les crises. Aux banquiers, d'en être responsables, par trop d'aveuglement ou de cupidité. Dans ce procès qu'on fait en permanence à leurs collègues, donc aussi à eux-mêmes, le livre de Jacques Beyssade et Cristina Peicuti donne la parole à la défense. Par susceptibilité corporatiste ? Non pas, mais pour essayer de comprendre et d'agir. Ils ne nient d'ailleurs pas la pertinence, parfois ou souvent, de ces reproches. Mais ils essaient d'analyser les comportements ou les erreurs qui ont pu les susciter, comme les changements qui permettraient à leurs deux corporations, et dans un avenir proche, de contribuer plus efficacement au bien commun. [...] L'ouvrage qui suit en pointe plusieurs, dont certains sont accentués par la crise et dont tous lui survivront : "nationalismes exacerbés, creusement des inégalités, frénésie de projets inutiles", sans oublier ce qui est sans doute le plus inquiétant de tous, la crise écologique et le dérèglement climatique qui en résulte. Cela n'empêche pas de chercher ce que les deux auteurs appellent, à la façon des Anciens, "une croissance saine dans un monde sain", voire "un chemin de croissance heureuse, saine et durable".»
André Comte-Sponville

Biographie

Économiste dans une banque d'investissement, administrateur indépendant du groupe Réalités, maître de conférences en sciences économiques et conseiller du commerce extérieur de la France, Cristina Peicuti a prévu la crise de 2008 dont elle a fait l'objet de sa thèse « La crise financière et le canal crédit » (Université Paris-II). Elle conseille les entreprises françaises en stratégie, croissance externe et développement à l'international.

Jacques Beyssade a commencé sa carrière de banquier il y a plus de trente ans à Londres. Il l'a poursuivie sur trois continents, des salles de marché de New York aux chantiers navals d'Asie, à travers les moments d'euphorie financière et les périodes de crise aigüe. Il est aujourd'hui le secrétaire général d'une des 30 banques systémiques au niveau mondial.