Mairan et les premières théories de l'aurore boréale
facebook google+ twitter

Mairan et les premières théories de l'aurore boréale

de

chez Presses du Midi

Paru le | Broché 150 pages

Public motivé

Grand format Livre broché
16.00 Indisponible

Mairan et les premières théories de l'aurore boréale

Après le mini-âge glaciaire de l'époque de Louis XIV, le Soleil connaît un regain d'activité. Les aurores boréales deviennent fréquentes et intenses, stimulant le débat scientifique en ce siècle des Lumières, si bien nommé ! Parmi les théories de Halley (magnétisme), Euler (impulsion), ou Franklin et Canton (électricité), celle de Mairan (1678-1771) avec l'apport de matière « de l'atmosphère du Soleil à l'atmosphère terrestre » est validée à l'ère spatiale.

En 1733, son Traité physique et historique de l'aurore boréale révèle un physicien moderne : statistiques afin d'établir une historicité de corrélations avec la lumière zodiacale ou les taches solaires, ainsi qu'un réseau d'observateurs pour enrichir sa base de données et déterminer la hauteur des aurores.

Il restait à étudier l'oeuvre de ce successeur de Fontenelle au poste de Secrétaire perpétuel de l'Académie des Sciences. Une biographie apportant des éclairages sur le vigoureux débat Mairan-Euler et mettant en exergue son hypercuriosité, des mathématiques à la physique (optique, acoustique, mécanique, dynamique,...), mais aussi en astronomie, géophysique, météorologie, climatologie, et même botanique.

« Monsieur, Adélaïde et moi, nous sortons de l'agonie. Voilà pourquoi je n'ai pu encore vous remercier du beau présent dont vous m'avez honoré. Je voulais l'avoir lu avant de vous en remercier ; mais pardonnez à un mourant qui touchait à son dernier crépuscule de n'avoir point vu votre aurore... Vos livres sont comme vous, Monsieur, sages, instructifs, agréables. »

Voltaire, Lettre à Mairan, Ier février 1734.
Premier théoricien de l'aurore boréale, le nom de Mairan demeure associé à son traité physique qui fit débat au milieu du XVIIIe siècle. Publié en 1733, il est réédité en 1754 suite aux objections d'Euler. La comparaison des deux éditions et l'analyse du débat opposant Mairan et Euler apportent de nouveaux éclairages sur la formulation de son hypothèse et sur la réalisation de son traité. ©Electre 2019
Format : Broché
Nb de pages : 150 pages
Poids : 400 g
Dimensions : 15cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-8127-0822-0
EAN : 9782812708220

Du même auteur : Jean-Michel Faidit