Martin Bormann
facebook twitter

Martin Bormann

homme de confiance d'Hitler

de

chez Nouveau Monde éditions

Paru le | Broché 409 pages

Tout public

Grand format Livre broché
21.90 Disponible - Expédié sous 6 à 10 jours ouvrés - COVID oblige
Ajouter au panier Frais de livraison

Martin Bormann

Homme de confiance d'Hitler

Martin Bormann est la seule figure majeure du nazisme à n'avoir jamais fait l'objet d'une biographie écrite par un historien. À rebours des rares écrits, qui le présentent comme le pire des nazis, plus cruel que Hitler dont il aurait été le « mauvais génie », cet ouvrage démontre que le Führer était bel et bien son propre maître en politique : Bormann était son instrument. Son ascension, depuis son poste de secrétaire au siège du Parti nazi à l'âge de 29 ans, tient essentiellement à sa foi nazie et à sa capacité à la mettre au service de Rudolf Hess d'abord, de Hitler lui-même ensuite. Archives à l'appui, François Delpla démontre que Bormann est ce qu'on appelle en politique un « fusible », un collaborateur qui concentre le blâme pour les reproches suscités, à tort ou à raison, par les décisions du chef. Sauf que ce fusible ne fond jamais !

La carrière de Bormann culmine avec un titre de « secrétaire du Führer » obtenu en 1943. Chemin faisant, il est devenu l'intime du dictateur, en gérant ses finances et ses domaines. Il était donc au courant de beaucoup d'aspects du IIIe Reich restés obscurs, et que cette biographie éclaire enfin - notamment l'énigme du vol de Rudolf Hess et l'état d'esprit de Hitler à la toute fin. L'auteur fait aussi la lumière sur les derniers instants de Bormann.
Une biographie de ce dignitaire du IIIe Reich, intime d'Hitler, fondée sur de nombreuses archives. L'auteur relate son ascension depuis son poste de secrétaire au siège du parti nazi à 29 ans jusqu'à son titre de secrétaire du Führer en 1943. ©Electre 2021
Format : Broché
Nb de pages : 409 pages
Poids : 534 g
Dimensions : 14cm X 23cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-38094-123-4
EAN : 9782380941234

Du même auteur : François Delpla