Massacre des innocents

feuilleter

facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché sous jaquette
Nb de pages : 293 pages
Poids : 294 g
Dimensions : 12cm X 22cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-330-09234-4
EAN : 9782330092344

Massacre des innocents

de

chez Actes Sud

Collection(s) : Domaine français

Paru le | Broché sous jaquette 293 pages

21.00 Disponible - Expédié sous 10 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Les libraires en parlent

Chronique Page des libraires, rédigée par Sandra Girault Librairie Privat (Toulouse)

Le 4 juin 1629, le Batavia, navire de la VOC (Vereenigde Oostindische Compagnie) ou compagnie néerlandaise des Indes orientales, l’un des piliers de la puissance du capitalisme et de l’impérialisme néerlandais, fait naufrage à côté de l’archipel des Abrolhos, dans l’océan Indien, au large de l’Australie. Les rescapés trouvent refuge sur différentes îles rocailleuses et tentent de s’organiser pour survivre. Le second du navire, Jéronimus Cornelisz, prend alors le commandement de cette poignée de survivants et, s’entourant des êtres les plus cruels et les plus perfides, va orchestrer l’un des plus grands massacres du XVIIe siècle. Autour de l’ancien soldat Weybbe Hayes cependant, la résistance se met en place. À travers cet épisode sanguinaire de l’histoire maritime, l’auteur dresse le portrait de Jéronimus, homme gangrené par le mal, la violence et la corruption, habité par la haine de sa femme et de son fils malade, de sa vie qu’il souhaitait différente, attiré par le vice et qui nourrit une étrange fascination pour le tableau de Cornelis Van Haarlem qui donne son titre au roman. Il nous livre ainsi sa version du Massacre des Innocents, peint en 1590, d’après un épisode de l’évangile selon Matthieu, représentant le meurtre de tous les enfants de moins de deux ans dans la région de Bethléem, ordonné par Hérode qui craignait la concurrence d’un roi des Juifs dont la venue lui aurait été annoncée par les Mages peu après la naissance de Jésus. Après le très beau Orphelins de Dieu (Babel), dans lequel l’écrivain corse Marc Biancarelli analysait déjà les origines du mal qui poussent les êtres humains à la violence, Massacre des Innocents est l’un des romans les plus forts de cette rentrée, écrit dans une langue absolument incroyable ! Le roman de piraterie a désormais un nouveau maître !

Quatrième de couverture

Le point de vue des éditeurs

En 1629, le Batavia, navire affrété par la Compagnie néerlandaise des Indes orientales, s'abîme au large de l'Australie. Les quelque deux cent cinquante rescapés ayant rejoint les îlots rocailleux alentour sont alors victimes d'un immense massacre orchestré par l'intendant Jeronymus Cornelisz, qui chaque jour s'enfonce davantage dans la violence, la cruauté et l'abjection. Face à lui - les mains tachées du sang des innocents qu'il a exterminés durant sa carrière de soldat -, un certain Weybbe Hayes prend la tête de la résistance et sauve de la mort une poignée de naufragés.

De cet épisode sanguinaire, Marc Biancarelli s'empare pour donner vie, corps et âme à des hommes contaminés par le Mal, qui corrompt ceux qui le touchent du doigt en un cercle vicieux dont ils ne peuvent s'extraire. Peinture d'une époque, Massacre des Innocents s'impose comme un roman total, à la fois épique et shakespearien, dont la puissante dramaturgie se soutient de scènes d'un lyrisme et d'une poésie qui travaillent la matière même de l'horreur.

Face à l'extrême, quand devenons-nous des résistants, et, à l'inverse, qu'est-ce qui fait de nous des êtres déchus ?

Biographie

Né en 1968, Marc Biancarelli est enseignant de langue corse. Poète, nouvelliste, dramaturge et romancier, il est l'auteur de nombreux livres écrits en corse et en français, parmi lesquels, chez Actes Sud, Murtoriu (2012) et Orphelins de Dieu (2014 ; prix Révélation de la SGDL et prix du Livre corse).

Du même auteur : Marcu Biancarelli