Matière et lumière dans le théâtre de Samuel Beckett : autour des notions de trivialité, de spiritualité et d'autre-là
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 363 pages
Poids : 517 g
Dimensions : 15cm X 23cm
Date de parution :
ISBN : 978-3-0343-0206-7
EAN : 9783034302067

Matière et lumière dans le théâtre de Samuel Beckett

autour des notions de trivialité, de spiritualité et d'autre-là

de

chez P. Lang

Collection(s) : Modern French identities

Paru le | Broché 363 pages

Public motivé

Impression à la demande
69.58 Impression à la demande chez l'éditeur - Expédié sous 15 à 20 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Quatrième de couverture

Toujours en cheminement («comme frères mineurs vont leur chemin faisant») vers un insaisissable point, «éternel tiers» ou «ici-loin», Beckett ne cesse de nous prévenir, comme Pascal en son temps, de deux erreurs fatales : «1° prendre tout littéralement. 2° prendre tout spirituellement». En acceptant l'inconnaissable, l'écrivain a su convertir l'esprit trivial irlandais - cette lande ironique, quoique parfois mystique - en chair spirituelle, en langue (a-)visuelle. Le travail beckettien - pas seulement textuel, lorsqu'il est théâtral, radiophonique, télévisuel... - oeuvre à la «transsubstantiation» de la matière en lumière, relie le concret à l'abstrait, bien que la lumière puisse encore être de l'ordre du phénomène, en tant que vestige d'un big-bang esthétique inédit. Pour Beckett, face à la mise en doute de «l'être-là» comme de «l'au-delà», l'auteur a préféré employer la notion d'«autre-là». Car «il n'y a rien ailleurs», tout est dans «l'autre-là» d'un passage luminescent, d'une trace, d'un mirage, ou d'une réelle lucidité. La solution paradoxale d'un réalisme mystique, d'une spiritualité sans dieu, sans religion, sans évidences, ouvre au «dépaysement», à la glissade - ou à l'élan - «vers l'inconnu en soi», ce «hors-sujet» indiscernable, encore une fois cet «autre-là», à la fourche des voies.

Biographie

Agrégé de lettres modernes, qualifié par le Conseil National des Universités en 9ème section (langue et littérature françaises), Arnaud Beaujeu est associé au Centre Transdisciplinaire d'Epistémologie de la Littérature de l'Université de Nice Sophia-Antipolis. Il a publié plusieurs articles sur le théâtre de Beckett.