Mélodie de Vienne
facebook google+ twitter

Mélodie de Vienne

roman d'une maison

de

chez Liana Levi

Collection(s) : Piccolo, n° 138

13,00 En stock - Expédié lundi
Ajouter au panier Frais de livraison
traduit de l'allemand (Autriche) par Elisabeth Landes

Carole (LIBRAIRIE L'UTOPIE)

A mi-chemin entre la saga familiale et le roman historique, ce récit ambitieux immerge son lecteur dans le tourbillon qui vit passer Vienne du XIXème au XXème siècle, par le prisme d'une famille haute en couleur..!

Chronique Page des libraires, rédigée par Isabelle Couriol Librairie de Paris (Saint-Étienne)

Contemporain et proche de Zweig, Musil et Joseph Roth, Ernst Lothar fut un homme de théâtre dans la Vienne de l’entre-deux-guerres, exilé à New York en 1938. En 1944, il publie son œuvre maîtresse : Mélodie de Vienne. Dans un immeuble cossu de la fin du XIXe siècle, vit la famille Alt, dynastie de facteurs de pianos, appartenant à la grande bourgeoisie. Le mariage de Franz avec Henriette Stein bouleverse le petit monde de l’immeuble : son éducation trop libérale et ses origines juives la poursuivent. Au même moment, Vienne pleure la mort de l’archiduc Rodolphe. Les régions de l’Empire austro-hongrois réclament leur souveraineté. Néanmoins, Vienne reste le centre d’une création étourdissante avec Klimt, Schiele, Mahler… La vie s’écoule tranquillement dans l’immeuble tandis que le spectre de la guerre se précise. Franz et ses fils sont réquisitionnés. Au retour de la guerre, tout aura changé. La république est née, les mouvements ouvriers prennent d’assaut les rues, le nazisme fait son apparition.

Mélodie de Vienne

Dans un immeuble cossu de Vienne, en 1888, la famille Alt occupe tous les étages. Leur titre de noblesse ? Le piano sur lequel a joué Mozart, construit par Christoph Alt, le fondateur. Des ateliers sortent encore des pièces exceptionnelles. Une réputation qui leur impose de s'astreindre aux règles de la haute société viennoise. L'arrivée dans la famille de la trop belle Henriette Stein - d'origine juive qui plus est - sème le trouble. La jeune femme plonge dans le tourbillon de fêtes et de création qui s'empare de la ville en cette fin de siècle. Un tourbillon où l'on percevra bientôt les fêlures du rêve austrohongrois : le suicide du prince héritier, l'assassinat de l'archiduc suivi de la guerre, l'essor du mouvement ouvrier, la montée du nazisme... Le destin mouvementé de la famille Alt suivra les soubresauts de l'Histoire dans un roman comparé par la critique aux Buddenbrook de Thomas Mann.

« Une somptueuse saga. » Télérama
Vienne, 1888. La haute société viennoise, monde scintillant mais corseté par les règles, s'apprête à sombrer sous les coups du nazisme. Franz Alt, héritier d'une dynastie de facteurs de pianos célèbre, vit dans ce monde bourgeois. Il épouse Henriette Stein, d'origine juive. Alors que son mariage déplaît à sa famille, il doit faire face à un mouvement ouvrier et aux infidélités d'Henriette. ©Electre 2018